More

    CHANGEMENT DE PARADIGME DANS LA DÉFINITION DES POLITIQUES PUBLIQUES DES CONCEPTS INNOVANTS DE SON EXCELLENCE LE PRÉSIDENT MACKY SALL

    Au moment de notre accession à la souveraineté internationale, notre pays possédait l’industrie manufacturière la plus développée de l’Afrique occidentale, un tourisme qui faisait son charme et une agriculture qui était la fierté des paysans jusqu’aux coins les plus reculés du Sénégal.

    Malheureusement, des contraintes liées aux sécheresses cycliques et aux chocs pétroliers avaient amené les décideurs de l’époque à s’engager, couteau sous la gorge, dans la voie de l’ajustement structurel.
    Sous le régime de Abdoulaye Wade, qui avait hérité de ce passif, on a connu, à partir de 2004, un début d’embellie grâce à l’arrivée à la Primature d’un gestionnaire pragmatique, Macky Sall, en l’occurrence, qui a su faire sortir de terre de grands projets et programmes portés sur le progrès, que l’opposition d’alors caricaturait comme des « Eléphants bleus » du pape du Sopi(Goana, autoroute à péage, corniche de Dakar, nouvel aéroport).
    Le peuple adhérera à ce vent de changement en réélisant Wade en 2007 dès le premier tour avec un score éclatant.
    Le mérite de ce triomphe revenait aussi à son directeur de campagne de l’époque et non moins chef de l’orchestre gouvernementale. L’ancien président de la République lui-même, ne disait-il pas que Macky Sall était « son meilleur Premier ministre » ?
    Hélas, une conspiration machiavélique des adeptes du statu quo nous privera pendant quelques années du talent de cet « ingénieur sobre et vertueux ».
    Heureusement, après sa courte traversée du désert, Son excellence Macky Sall, arrivé aux commandes suprêmes du Sénégal en 2012, fait apparaitre un nouveau champ lexical du développement, à travers des innovations conceptuelles qui se combinent dans une perspective progressiste alliant, dans une sorte de dialectique hégélienne, la conservation des acquis du passé (entendez notre potentiel économique) et la nécessité du dépassement des facteurs de blocage par le biais d’un changement de paradigme.
    C’est tout le sens de la notion de << Sénégal Emergent ». Tout d’abord : c’est quoi l’Emergence ? « Le concept d’émergence est né dans les années 1980 pour désigner les pays en développement dont les marchés boursiers offraient des opportunités pour les investisseurs.
    L’économiste néerlandais, Antoine Van Agtmael, en est semble t-il le créateur. Par la suite, les pays émergents ont désigné les pays en développement qui n’étaient plus classés dans la catégorie des pays moins avancés (PMA) et dont l’important potentiel et les dynamiques économiques en cours laissaient présager une sortie prochaine du sous-développement (Brésil, Russie, Inde, Chine)>>, tel est l’exercice définitionnel auquel s’est livré le professeur Felwine Sarr, doyen de la Faculté de Sciences économiques de l’Université de Gaston Berger de St-Louis, dans une interview qu’il a accordée au journal Sud Quotidien. En procédant par déduction, on peut dire que le Sénégal, qui fait partie de la catégorie des pays les moins avancés (Pma), en sortant de cette zone, par une capitalisation sur notre potentiel économique et sur la qualité de nos ressources humaines, intègrera le gotha des pays émergents, comme c’est déjà le cas avec l’Afrique du Sud, qui fait partie des Brics.
    C’est tout le sens du « Yonu Yokuté » proposé par le candidat du parti de l’Espoir (Apr-Yakaar) et institutionnellement systématisé, une fois au pouvoir, par le PlanSénégal Emergent (PSE), qui est le moyen par lequel on accèdera à l’Emergence.
    Nous devons à la vérité de souligner que le PSE a été schématisé par les Conseils des ministres décentralisés, ayant permis d’établir un diagnostic approprié de la situation, hors de toute approximation porteuse d’illusion et de fausseté voisine des plans de développement initiés par le passé.
    En effet, ayant déploré qu’il manquait aux stratégies précédentes une haute dimension sociale, comme l’illustrent les politiques de << désengagement de l’Etat, à travers le concept, (moins d’Etat, mieux d’Etat sous Abdou Diouf)>> et la flambée des prix des denrées de première nécessité caractéristique du règne de Abdoulaye Wade ; au moment où le facteur humain est incorporé dans les meilleures théories du développement, le président de la République a mis le curseur sur la nécessité d’atteindre les Objectifs de développement durable (Odd) (adoptés en septembre 2015), qui viennent remplacer les Omd (Objectifs du millénaire pour le développement).
    C’est ainsi qu’il a placé l’être et le bien-être au cœur de sa stratégie pour sortir ce pays de la pauvreté. Sous ce rapport, il a été mis en place des instruments décisifs comme << les ………
    A suivre absolument ….

    A lire également  Rebeuss perd son protocole et ressuscite son stade.
    A lire également  Pape Gorgui Ndong, ministre de la Jeunesse: "550.000 Sénégalais sont établis à l'étranger"

    Audace et Raison d’Espérer ! ARE

    Pape Gorgui NDONG
    Ministre délégué auprès du ministère du Renouveau Urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie en charge de la Restructuration et de la Requalification des Banlieues

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles