More

    Cheikh Ahmadou Bamba : « Nous sommes des « djihadistes »…

    Le djihadisme tel que perçu de nos jours par les européens est très loin de la réalité. Dans une contribution parvenue à la rédaction du site Igfm, le marabout Cheikh Ahmadou Kara Mbacké donne sa vraie définition du djihad et se définit comme un djihadiste. »

    « Par les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, que Le Bon Dieu nous préserve des turpitudes de Satan le maudit.
    Au Nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux. Nous adressons un repentir sincère au Tout Puissant pour qu’Il nous accorde Sa Grâce infinie. Nous proclamons qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que Le Prophète Mohamed (PSL) est Son Envoyé. Que La Paix et Le Salut soient sur sa famille, sur ses Nobles Compagnons et sur Son Serviteur Privilégié Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. Que la Paix et le Salut soient sur vous.

    Chers sénégalais, chers africains, chers citoyens du monde. Nous souhaitons apporter une clarification sur la définition de l’appellation de « Moudjahidoune » que nous portons et assumons.

    Nous sommes des « djihadistes » et avons pour mission de sortir les hommes des ténèbres pour les orienter vers la lumière. Cela est une continuité que Cheikh Ahmadou Bamba nous a enseigné. Le Bon Dieu lui a donné l’ordre de proclamer qu’il est le refuge et dernier recours pour quiconque qui cherche le bonheur ici bas et dans l’au-delà. Il est le Sauveur de l’humanité.
    Pour mener à bien la Révolution pacifique, le Jihad que nous annonçons est fondamentalement basé sur La Vérité divine. A cet effet, Les Noms les plus Sublimes de Dieu ont été récité 50 035 179 037 de fois, pour servir de réceptacle à la Révolution pacifique. C’est dire que la paix en est la finalité.

    Nous avons pris l’initiative de mener cette Révolution pacifique parce que nous sommes des Revivificateurs, des jihadistes. Cependant, il est important de donner la bonne définition du mot « jihad ».

    Dans ses écrits, Cheikh Ahmadou Bamba nous enseigne que Le Bon Dieu l’a gratifié de La Vérité absolue et que tout savant, arrivé à un certain niveau, doit nécessairement passer par lui, comme s’il emprunte un escalier, pour progresser vers un niveau supérieur.
    Le mot « Jihad » est composé des 4 lettres suivantes : le « JIM », le « HA KABIR », le « ALIF » et le « DAL ». Si on additionne les chiffres symbolisés pour chaque lettre : la lettre « JIM » qui est égale au chiffre 3, la lettre « AMZA » égale au chiffre 5, la lettre « ALIF » égale au chiffre 1 et la lettre « DAL » égale au chiffre 4 ; cela donne au total le chiffre 13. La somme de ces 2 derniers chiffres est égale au chiffre 4. Ce chiffre 4 nous renvoie au numéro 4 que les colons avaient attribué à Cheikh Ahmadou Bamba quand il s’est rendu à Saint Louis en Août 1895, pour répondre à la convocation de l’autorité coloniale.

    Sur le plan mystique, ce numéro 4 attribué à Serigne Touba correspond à la Sourate 112 appelée « Le culte pur ou le monothéisme pur ». Lorsque les colons lui ont attribué ce numéro, il le portait déjà de façon caché, parce que sa principale et unique préoccupation était de rendre un culte exclusif au Seigneur de l’univers. Ce qu’il affirma devant l’autorité coloniale en leur disant qu’il ne reconnaissait d’autre autorité que Celle de Dieu.

    Le mot « Jihad » est diabolisé partout dans le monde, alors que sa véritable signification est le bien. « Al Jahidou » signifie le déterminé, l’engagé, celui qui souhaite atteindre un objectif basé sur une bonne intention, une bonne action et une bonne parole.
    Toutefois, il faut aussi préciser le but recherché : s’il s’agit de faire le bien ou de nuire. Si son objectif est de faire le bien, c’est l’intérêt général qui est mis en avant. Dans le cas échéant, cela entraine des effets négatifs. Encore faudrait il que la démarche soit bien maitrisée, sinon cela peut engendrer un résultat contraire à l’intention de départ. Seul Dieu est Connaisseur.
    Etre un « jihadiste », c’est avoir l’intention de faire le bien, d’être prospère, de rechercher la paix, d’unir les hommes, de purifier les coeurs et d’éclairer les esprits. A l’opposé, le terroriste est celui qui a l’intention de nuire et de répandre le mal.
    En notre qualité de « Bambiste », nous avons adopté les concepts suivants de Vérité, de Droiture, de Tranparence, d’Ouverture et de Pardon. Ces cinq principes méthodologiques symbolisent le bien et les 5 prières quotidiennes, que chaque croyant a l’obligation d’effectuer.

    A lire également  Affaire IAAF: Massata Diack sort de son silence

    C’est ce message que nous délivrons dans le cadre de la Révolution pacifique et du Jihad. Pour ce faire, des réformes seront proposés à notre ami et bien aimé, Son Excellence Monsieur le Président de la République Macky SALL.
    La première proposition consiste à créer une deuxième « armée » sans armes, dirigée par le Général Kara, implantée dans l’ensemble des 557 communes et les 3 autres non reconnues qui existent au Sénégal. Trente trois « soldats de la Paix » seront recrutés parmi les résidents dans chacune de ces communes. Leur mission consistera à assurer la sécurité des lieux, tous les jours, chaque nuit jusqu’à l’aube.
    L’objectif est d’apporter un soutien déterminant aux forces de l’ordre dans la lutte contre l’insécurité, les agressions et les vols, pour ainsi maintenir et renforcer la sécurité des populations. Ces « soldats de la paix » n’auront que pour seuls armes, les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba. Un vers différent, tirés des panégyriques « Foulk Machkhone » et « Nourou Dareyni », sera attribué à chaque « soldat de la paix », à l’image des soldats de l’armée nationale, qui ont différents types d’armes.

    A lire également  Abdoulaye Baldé : "La gestion de ce dossier de traque dégage un goût d’inachevé"

    En se référant au vers suivant tiré des écrits du Sauveur de l’humanité, dans lequel il dit : « mes disciples porteront des masques blancs au jour du jugement dernier », les jihadistes de la Révolution Pacifique porteront aussi des masques blanches. A l’opposé, du fait que nous avons des comportements et objectifs différents, les terroristes portent des masques noirs.
    La conséquence immédiate de la mise en oeuvre de cette proposition, sera une diminution drastique de la violence dans notre société. Les gaz lacrymogènes ne seront plus utiliser pour disperser les manifestations non autorisées par exemple. Nous aborderons ce sujet au cours de notre prochaine audience avec le Président de la République. Notre souhait est de contribuer au développement de notre pays dans tous les domaines.

    La deuxième proposition que nous soumettons à l’appréciation du Président de la République concerne le Pont Faidherbe et la place du même nom, tous deux situés à Saint Louis, pour lui dire que le temps est venu de changer ces noms et de les rebaptiser du nom de nos héros nationaux, reconnus aussi bien sur le plan temporel que spirituel. A la Mecque où est situé la Kaaba et à Médine, la ville où se trouve la Mosquée du Prophète Mohamed (PSL), on retrouve des versets du Coran apposés dans ces lieux.

    Dans notre pays, les écrits de Cheikh Ahmadou Bamba, qui est l’héritier légitime du Coran, par le fait de toute l’oeuvre incommensurable qu’il a produit sur le Coran, sur le Prophète Mohamed (PSL), sur Dieu Le Très Haut, sur le Tawhid, sur la Foi (Iman), sur les pratiques cultuelles (Islam) et sur l’élégance légale (Ikhsan), doivent figurer dans les lieux appropriés ciblés dans notre pays. Cet objectif fait partie de notre Jihad, parce que chacun de ces vers apporte un remède ou une solution à un problème donné. Serigne Saliou MBACKE, 5e Khalife Général des Mourides, en a donné un exemple en citant un vers qui protège de la cécité tout homme qui le lit. Cela est aussi valable pour tous les autres poèmes écrits par Cheikh Ahmadou Bamba. Chaque humain doit en profiter.

    L’intention de départ étant bonne, à chaque fois qu’il y a un fait négatif, le jihad intervient pour rétablir le bien.
    Par ailleurs, nous tenons à préciser que notre statut de Guide de la Révolution Pacifique et du Jihad n’a aucun impact négatif dans nos relations avec le Président Macky SALL. Notre engagement à l’accompagner et à le défendre reste inchangé quel qu’en soit le prix. Cela n’a rien à voir avec le travail que nous faisons avec ceux qui sont déterminés et engagés, avec qui nous partageons la même vision.
    Nous saisissons cette opportunité pour inviter tous les membres du Diwanou Bamba Fepp, tous les membres et sympathisants du Parti de la Vérité pour le Développement et ceux de la Révolution pacifique à être solidaires avec nous dans cette nouvelle démarche. Ces trois catégories doivent se réunir dans un seul ensemble. Le Parti de la Vérité pour le Développement va suspendre toutes ses activités jusqu’aux prochaines élections.

    Le Gouvernement « Takander » va aussi continuer sa mission qui consiste à faire des recommandations pour un Sénégal meilleur. »*

    IGFM

    Articles récents

    NECROLOGIE : DECES DU MINISTRE BAMBA NDIAYE

    Deces de l'ancien ministre BAMBA NDIAYE un combattant de la cause islamique et de la coexistence religieuse. L’ homme...

    MARCHÉ SANDAGA : LA DÉMOLITION REPORTÉE APRÈS LA TABASKI

    Nouvel report de la démolition du marché Sandaga. Prévu ce vendredi, Aly Ngouille Ndiaye, en visite sur les lieux, ce 3 juillet...

    Coronavirus : les nouvelles mesures prises par le Palais pour protéger Macky et le personnel

    Après plusieurs cas positifs au coronavirus enregistrés au Palais de la République et dont le président Macky Sall, a failli être victime,...

    Réhabilitation du Building administratif : Le «curieux» avenant de 330,5 millions sur des travaux déjà effectués!

    Le building administratif rénové a été inauguré depuis février 2019 par le Président de la République Macky Sall. Mais, les avenants sur...

    CORONAVIRUS : UNE QUARANTAINE DE PAYS DONT LE SÉNÉGAL EN INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE

    C’est l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) qui sonne l’alerte. Dans un rapport sur les perspectives de récoltes et...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles