More

    Chômage, référendum, entreprises en difficulté, crise à l’Assemblée : les sujets sur lesquels est attendu Macky Sall lors de son discours à la Nation

    Macky bonWWW.DAKAR7.COM Conformément au calendrier républicain, le Président Macky Sall s’adressera à la Nation à l’occasion d’un discours solennel, ce 31 décembre 2015. Un discours très attendu par les Sénégalais, particulièrement la classe politique qui attend d’être édifié sur la date de la prochaine présidentielle. Et, naturellement, le Président Macky Sall ne peut pas occulter la date du référendum devant réduire son mandat et conduire à d’autres réformes constitutionnelles. Mieux, en annonçant lui même, clef de voute des institutions,a date exacte du référendum, il clôt ce débat sur le respect ou non de son engagement à réduire son mandat de sept à cinq ans.
    Outre ce point, le Chef de l’Etat sera attendu sur l’emploi des jeunes, le maillon faible de son bilan à mi-parcours. Même si des efforts gargantuesques sont faits depuis son élection en mars 2012 pour faire face à la demande de plus en plus pressante d’emploi, force est de constater que la mayonnaise n’a pas encore prise. De ce fait, il doit donner des gages aux jeunes en indiquant clairement les perspectives pour 2015. Toujours dans son adresse à la Nation, le Président Macky Sall ne devrait pas zapper la lancinante question des entreprises en difficulté. De la Suneor à Transrail en passant par la Sar sans oublier les Ics, entre autres, d’importantes mesures devront être annoncées pour sécuriser des emplois et sauver ces entreprises.
    Enfin, s’agissant de la crise qui sévit à l’Assemblée nationale, le Chef de l’Etat ne devra pas continuer à ignorer la question au nom de la séparation des pouvoirs. Une séparation qui n’est que théorique car, à la veille de l’installation du bureau de l’Assemblée  nationale, le chef de l’Exécutif, dont la coalition est majoritaire à l’Assemblée nationale, avait convoqué, les députés de Bby pour leur donner des consignes de vote et désigner les députés qu’il souhaiterait voir dans le bureau. Donc, si sa majorité se fixe comme objectif de museler la minorité parlementaire, il doit les rappeler à l’ordre en leur précisant que ce combat le desserre plus qu’il ne lui serve. Voilà quelques points parmi tant d’autres qui devrait figurer dans le speech du Chef de l’Etat, jeudi prochain.
    www.dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles