CMS : les travailleurs récusent Mbaye Dionne

Les travailleurs du CMS ne veulent pas de Mbaye Dionne comme administrateur de la banque . Selon eux,  Mbaye Dionne est un « homme politique… » et exigent la fin de l’administration  provisoire au CMS. 

« Dans le cadre de l’exécution du programme de vérification de la Commission bancaire de l’Union monétaire Ouest Africaine (Uemoa) au titre de l’exercice 2015, une mission a été effectuée à la Fédération des Caisses du crédit mutuel du Sénégal (Fccms) sur la base de la situation comptable définitive au 31 décembre 2014« , souligne d’entrée les travailleurs du CMS rapporte Senego.

Selon eux, « les contrôles ont porté sur la gouvernance, le système d’information, la comptabilité, la gestion des risques et le respect des autres aspects de la réglementation… »

C’est à la suite de ce contrôle que la Fédération des Caisses du crédit mutuel du Sénégal a été mise sous surveillance rapprochée puis sous administration provisoire suivant décision n°01193 du 20 janvier 2017. Et au terme de ladite décision, « les pouvoirs des dirigeants de la FCCMS, au sens de l’article 28 de ladite loi (loi N° 2008-47 du 03 septembre 2008 portant réglementation des Systèmes finances décentralisés au Sénégal) sont suspendus et transférés, en totalité, à l’administration provisoire… »

Ainsi, par quatre actes successifs, la tutelle a prorogé l’Administration provisoire au sein de l’institution. Ce qui, selon eux a fini d’installer la boite dans une situation « inconfortable du reste car, depuis cette acte, le CMS traverse les pires moments de sa vie qui se traduisent par une démotivation du personnel dans sa majorité, une sous exploitation d’une bonne partie des ressources humaines disponibles, surtout au niveau de la Direction générale, une faible évolution de notre niveau d’activité, une dégradation des relations personnelles et de travail. »

C’est « dans ce contexte très difficile » qu’ils avaient saisi le ministre de l’Economie, des finances et du plan dans le seul but de contribuer à préserver les intérêts de leur Institution. Aussi, suivant décision portant fin du mandat de l’Administrateur provisoire de la FCCMS, M. Mbaye Dione, « par ailleurs homme politique-maire de Ngoundiane« , est nommé Administrateur provisoire en remplacement de M. Alioune Ndiaye. Une nomination qui constitue, selon eux, « un glissement réel du politique dans le monde de la finance et compte des conséquences dommageables pour le CMS »

A cet effet, les salariés du CMS disent qu’ils n’accepteront « jamais que le CMS soit considéré par l’Etat du Sénégal comme un fromage à servir à ses partisans ou alliés au gré de ses intérêts… » Sur ce, ils exigent la cessation « immédiate » de la mesure d’administration provisoire mais également le retrait de l’acte de nomination de Mbaye Dione à la tête de la FCCMS. « Nous exigeons le rétablissement des organes statuaires de la FCCMS et nomination d’un Directeur général d’une moralité irréprochable à tout point de vue…« , ont-ils conclu.

Commentaires

commentaires