Commercialisation : Les producteurs s’embourbent dans l’oignon à cause du ministre du Commerce

Oignon OkMalgré le gel de l’importation de l’oignon, les producteurs sénégalais peinent toujours à écouler leurs récoltes, faute de mesures d’accompagnement adéquates. En effet, pour une parfaite commercialisation, le ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des Pme, devrait prendre un arrêté incluant des lettres de véhicule pour les commerçants. C’est-à-dire des documents attestant que l’oignon transporté vers les différents marchés du pays a été acheté au niveau des points de collecte dédiés. Un arrêté qui le ministre Alioune Sarr tarde à prendre et qui impacte négativement dans la commercialisation au grand dam des producteurs dont certains bradent, pour des raisons de survie, le kilogramme d’oignon entre 100 F Cfa et 110 F Cfa. Pis, les organisations de producteurs peinent à réguler le marché en l’absence de cet arrêté qui somment les forces de sécurité à immobiliser tout camion ne disposant pas de cette lettre de véhicule. Joint par dakar7.com, Mamadou Diop, président de l’Association de producteurs d’oignons du bas Delta (Aprobad), tire la sonnette d’alarme en dénonçant vigoureusement le manque de diligence du ministre des Commerce et de ses collaborateurs qui, depuis l’ouverture de la campagne de commercialisation, annonce l’imminence de cet arrêté. «Sans ce texte règlementaire, les producteurs ne peuvent rien faire. Et cela ressemble à une tentative de sabotage d’autant qu’en amont tout a été fait par le Gouvernement pour une récolte de qualité», dit-il. Non sans avertir que les producteurs vont hausser le ton si rien n’est fait.

WWW.DAKAR7.COM

 

 

Comments are closed.