More

    Congo-Brazza: arrestation du coordinateur de campagne du général Mokoko

    000_7R4QO_0Aux lendemains de la victoire contestée de Denis Sassou-Nguesso dès le premier tour du scrutin présidentiel dimanche dernier, la police a procédé ce dimanche 27 mars à l’arrestation du coordinateur de la campagne du général Mokoko, candidat malheureux de l’élection. Anatole Limbogo-Ngoka a été interpellé à son domicile. D’autre arrestations devraient avoir lieu, annonce la police.

    Le coordinateur de la campagne du général Mokoko, candidat malheureux de l’élection présidentielle au Congo-Brazzaville dimanche dernier, a été arrêté ce dimanche 27 mars. Anatole Limbogo-Ngoka a été interpellé à son domicile sous les yeux de son épouse.

    « Les policiers ont escaladé le mur et sont entrés dans la parcelle, puis ils ont accédé à la maison. Nous avons un duplex, ils sont allés le chercher dans la chambre en haut, lui ont demandé de s’habiller et puis on l’a emmené », soupire-t-elle, visiblement ébranlée par cette intervention.

    « En ce moment, ils sont en train d’organiser une rafle contre les membres de l’opposition, ajoute la Congolaise. Mon mari était jusque-là directeur du comité de soutien du général Mokoko, qui a perdu les élections. Ils sont en train de s’organiser dans ce sens-là, d’arrêter tous ceux qui ne sont pas avec M. Sassou. »

    A lire également  Mort d'un trafiquant de bois: 3 gardres forestiers arrêtés

    Dénonciation

    Le président Denis Sassou-Nguesso est sorti vainqueur dès le premier tour du scrutin de dimanche dernier. Un résultat contesté par l’opposition. Le général Mokoko avait appelé à une campagne de désobéissance civile. La police affirme que c’est un membre de l’équipe de campagne du général Mokoko, Jean Ngouabi, qui a amené les autorités à arrêter Limbogo-Ngoka.

    « M. Anatole Limbogo-Ngoka a été interpellé suite aux dénonciations qui ont été faites par M. Jean Ngouabi, indique la police. Il semble qu’il y ait une affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Les services de police sont en train de procéder à certaines vérifications. »

    Jean Ngouabi, précise la police, « a cité plusieurs noms, tout le monde va être appelé à aller s’expliquer auprès des services de police. Il y a nécessité que d’autres personnes soient interpellées. Cela sera fait conformément aux dispositions du code de procédure pénale. »

    RFI

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  De grâce monsieur le président…
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles