contestations sociales au Maroc : Mohammed VI s’en prend à l’administration

Samedi, le roi du Maroc a prononcé un des discours les plus durs de son règne, revenant, entre autres, sur les contestations d’Al Hoceima. Selon lui, ces événements ont révélé l’irresponsabilité des dirigeants politiques du pays.  

Le roi du Maroc a dressé un jugement sévère de l’administration et de la classe politique dans son discours du Trône. Diffusé le samedi 29 juillet, un jour avant la commémoration officielle, son allocution a relevé, sur un ton particulièrement dur, les contradictions d’un royaume qui attire les majors économiques mondiaux mais qui souffre de sérieuses défaillances sociales. « Un paradoxe irrécusable et difficile à admettre », selon le roi.

Avec jeuneafrique

 

 

Comments are closed.