CONTRIBUTION:  » ILES DU SALOUM: DERNIER JALON DU PASSAGE A UN TERROIR VIABLE ET PORTEUR D’UN DÉVELOPPEMENT DURABLE  » (Par Séni DIENE)

ILES DU SALOUM:

DERNIER JALON DU PASSAGE A UN TERROIR VIABLE ET PORTEUR D’UN DEVELOPPEMENT DURABLE  »

 

INTRODUCTION

 

L’option de l’Etat de développer le Sénégal par ses ressources et opportunités spécifiques et sa volonté de promouvoir des terroirs viables, compétitifs, porteurs d’un développement socio-économique durable à l’horizon 2022, passent par un accompagnement en équipement et infrastructures socio-économiques structurants.

 

Dans le cas des Iles du Saloum, cet accompagnement se concrétise avec un chapelet de Projets qui ont fini d’être réalisés ou sont entrain de l’être. C’est ainsi qu’on peut citer entre autre :

 

– l’Alimentation en Eau Potable (AEP) des Iles du Saloum,

– le Projet des 03 Centrales Solaires des Iles (Djirnda, Bassoul-Bassar, Dionewar-Niodior)

– La subvention des moteurs hors bord qui constituent l’outil principal des pécheurs des Iles

– La desserte des Iles par les Bateaux Aguene et Diambogne

– Le Projet de désenclavement interne des Iles avec l’ANAM

– La réalisation des routes Joal-Samba Dia-Djifère et Ndangane Fimela- Ndiosmone

– Le Port de Ndakhonga

– Le pont de Foundiougne,

 

 

Dans un contexte de décentralisation marqué par l’acte III, qui consacre la territorialisation des politiques publiques à travers un flux ascendant des stratégies de prise en charge des préoccupations des populations, la « Société Civile » constitue une des sources d’identification des mesures d’accompagnement nécessaires à la promotion de terroirs viables et compétitifs, porteur d’un développement durable.

 

C’est dans ce cadre que nous nous inscrivons pour apporter notre modeste réflexion dans l’identification des mesures à prendre par l’Etat pour créer les conditions d’un développement durable dans les Iles du Saloum et environs immédiats.

 

La réflexion porte sur la réalisation d’un Projet Structurant, intégrateur des deux Départements (Fatick et Foundiougne) qui vont apporter, dans le cadre de la Décentralisation, l’essentiel de la contribution de la Région de Fatick dans l’édification du Pôle Sine-Saloum (Fatick, Kaolack, Kafrine).

 

Le portage du Projet se fera sur la base d’une intercommunalité entre Fimela-Djirnda-Bassoul –Dionewar-Palmarin, bien qu’il impactera  l’axe allant de Djilass à Toubacouta, en passant par Diofior, Fimela, Palmarin Facao, Djirnda, Bassoul, Dionewar, et Sokone

 

Nous considérons que, la réalisation d’une escale et d’ouvrages annexes à Marignane (Mar Lothie) sur le trajet Dakar-Ziguinchor des bateaux AGUENE et DIAMBOGNE, en plus du PONT Baout-Soum, placerait définitivement le terroir des Iles et environs immédiats, dans le lot des terroirs viables, compétitifs et porteur d’un développement durable.

 

JUSTIFIACATION

 

Doublement justifié:

 

PAR ANALOGIE

 

Le fleuve Sine-Saloum a la même configuration que le fleuve Ziguinchor et les villes de Foundiougne et Ziguinchor occupent la presque même position géographique. S’il se justifie une escale à Karabane dans le trajet des Bateaux Aguène et Diambogne, autant il se justifiera une escale vers l’embouchure du Sine-saloum (pourquoi pas à Marignane ?).

 

PAR OPPORTUNITE

 

Justement, les Bateaux qui assurent la liaison Dakar-Zig se nomment Aguène et Diambogne. La gare maritime de Ndakhonga a été réalisée (déjà inaugurée) pour permettre une étape à Foudioungne, une escale vers l’embouchure (à Marignane ?) serait une opportunité, à l’image de l’escale de Karabane, pour le potentiel économique de toute cette zone.

Aguène et Diambogne sont à l’origine du cousinage Sérère-Diola, et d’après l’histoire ou la légende (il faudra le clarifier), leur séparation a eu lieu aux larges de l’embouchure du Sine-saloum. Alors pourquoi pas coupler l’escale à une STATUE représentant les sœurs Aguéne et Diambogne sur le site et en faire une offre touristique supplémentaire ? Ce qui nécessiterait des recherches dans le sens de (ré) écrire toute l’histoire de ces sœurs et retracer précisément leurs itinéraires, leur origine géographique et leur destination finale.

Cette escale boosterait aussi le tourisme de la zone et permettrait aux voyageurs à destination des iles, de ne pas venir jusqu’à Foudiougne pour ensuite retourner.

Ce Projet d’escale aura un réel impact dans le sens du flux du transport de toute cette zone, allant de Djilass à Bétenty, en passant par les Communes de Diofior, Fimela, Palmarin Facao, Nassoul, Djirnda, Dionewar, Toubacouta et Sokone. Il donnera une alternative ( option maritime) à certaines populations comme celles de Diofior, de regagner Dakar (aujourdhui, il est impensable d’imaginer un Diofiorois allant à Dakar et prenant la direction SUD au lieu du NORD).

Ce projet permettra aussi de développer le transport fluviale sur des axes comme Sokone-Dionewar, Bétenty-Differe tout en renforçant le réseau de transport fluvial déjà existant.

 

 Projet de REALISATION D’UNE ESCALE A MARIGNANE, AVEC DES OUVRAGES ANNEXES TELS QUE :

 

  • REALISATION D’UNE AIRE DE DEBARQUEMENT DE PIROGUES
  • REALISATION D’UNE GARE ROUTIERE A MARIGNANE
  • REALISATION DE MAGASIN DE STOCKAGE
  • REALISATION DE LA ROUTE (ou piste) ALLANT DE MARIGNANE A LA RIVE MAR-NDANGANE
  • REALISATION DU PONT DE MAR-LOTHIE

 

VOIR CARTE DE SITUATION DES OUVRAGES EN ANNEXES ET FICHE TECHNIQUE..

 

 

 

 

FICHE DE PROJET  ESCALE A MARIGNANE ET OUVRAGES ANNEXES
Titre du projet : Travaux de construction d’une escale à Marignane (Mar Lothie) sur le trajet Dakar-Ziguinchor (via Foundiougne au port de Ndakhonga) et aménagement d’ouvrages annexes tels que :

–          Le Pont Ndangane Campement – Mar Lothie

–          la Piste latéritique (ou route) qui part du Pont à Marignane (extrême Nord de Mar Lothie), long de 6-7 km et

–          aménagement d’une aire de stationnement véhicules et débarcadère pour pirogues à Marignane.

1. Identification
1.1 Communes concernées  FIMELA,  DJIRNDA, BASSOUL, DIONEWAR
1.2  Agglomération Arrondissements de Niodior (Dpt de Foundiougne) et Arrondissement de Fimela (Dpt de Fatick)
1.3  Intitulé Travaux de construction  d’une escale à Marignane (Mar Lothie) sur le trajet Dakar-Ziguinchor (via Foundiougne au port de Ndakhonga) et aménagement d’ouvrages annexes tels que

–          le Pont Ndangane Campement – Mar Lothie

–          la Piste latéritique qui part du Pont à Marignane (extrême Nord de Mar Lothie), long de 8 km et

–          aménagement d’une aire de stationnement véhicules et débarcadère pour pirogues à Marignane.

1.4   Type d’aménagement Escale à Marignane avec ouvrages annexes tels que :

Pont relié à une Piste latéritique et aménagement aire de stationnement et débarcadère pour pirogues

1.5 Maître d’ouvrage Communes de FIMELA et DJIRNDA, Bassoul, Dionewar et Palmarin
1.6 Représentant du maître d’ouvrage
2.   Description
2.1  Localisation Région : Fatick

Départements : Foundiougne et Fatick

Arrondissement : Niodior et Fimela

Communes de FIMELA et DJIRNDA, Bassoul, Dionewar et Palmarin

2.2 Objectifs L’objectif du projet est la réalisation d’une escale à Marignane (Mar Lothie) sur le trajet Dakar-Ziguinchor (via Foundiougne au port de Ndakhonga) et aménagement d’ouvrages annexes (Pont, Piste (ou route), aire de stationnement véhicules et quai d’accostage de pirogues) permettant de rallier la pointe sud de Mar Lothie par véhicule. Ce projet permettra entre autre :

Le désenclavement de l’Ile des Mar (Mar Lothie, Mar Fafaco et Mar Soulou) et de la presque totalité des Iles du Saloum (16 Iles sur un total de 19). Cette zones très enclavée mais à forte productions agricole, forestière (forets de Ditakh dans certaines Iles) et surtout halieutique, pourrait à travers la réalisation du Pont de franchissement du cours d’eau de Ndangane et de la piste, optimiser le gros potentiel économique qu’elle recèle tout en s’ouvrant à la partie continentale de la Région de Fatick.

Le projet permettra aussi de promouvoir le main d’œuvre locale en impliquant les populations dans les travaux de réalisation du pont et de la piste pour qu’elle puisse assurer sa pérennisation dans sa phase entretien et maintenance.

Faire du site de Marignane (extrème sud de Mar Lothie), une escale aux bateaux Aguène et Diambogne desservant Foundiougne dans leur liaison Dakar – Ziginchor (Grand Projet Nationnal).

2.3  Consistance des travaux –  Installation de chantier, amenée et repli de matériel

a-      Exécution de l’infrastructure de l’escale

b-      Exécution du Pont de Mar Lothie

–   Etudes APD du Pont de Mar Lothie (déjà réalisée)

–  Exécution du Pont de Mar Lothie

c-      Exécution de la piste rurale allant du Pont de Mar Lothie à Marignane (extreme sud de Mar Lothie) sur 8 km

–  Reprofilage léger

–   Réalisation d’ouvrages d’assainissement (fossés, radiers …)

–   Réalisation des remblais et des déblais liés à l’exécution de la piste

–  F et P de panneaux d’indication et de présignalisation

d-      Aménagement d’aire de stationnement véhicules et débarcadère pour pirogues

–          Exécution de l’aire de stationnement des véhicules

–          Réalisation d’un débarcadère pour pirogues embarcations reliant Marignane aux Iles du Saloum dans un délai beaucoup plus court.

3. Justifications
3.1 Degré de priorité Les ouvrages annexes comme Pont de Mar Lothie et la piste ont été souvent réclamés par les bénéficiaires qui, lors des débats d’orientation budgétaire ont toujours demandé à la collectivité de l’inscrire dans son plan annuel d’investissement en vue de son exécution (pour la commune de Fimela).

Dans le contexte actuel de la décentralisation, ce Projet pourrait servir de prétexte à la concrétisation de l’intercommunalité, voir inter départementale et participerait au renforcement du Pole Sine Saloum en édification.

3.2  Bénéficiaires directs ou usagers Les bénéficiaires sont surtout les populations des villages de l’Ile des Mar (Mar Fafaco, Mar Soulou et Mar Lothie) et de 16 villages des Iles du Saloum (Falia, Moundé, Siwo, Diogane, Thialane, Bassar, Bassoul, Ngadior, Djirnda, Maya, Vélingara, Fambine, Daga, Baout, Diamniadio et Rofangué), de Palmarin Facao
3.3 Impacts sociaux Au dela du désenclavement de cette zone insulaire, l’aspect le plus marquant est l’opportunité de réduire de plus de 2 heures de temps, la durée du trajet très sinueux (méandres fluviaux) allant des Iles du Saloum à Ndangane Sambou (terre ferme) et affranchirait les populations de l’Ile des Mar de la traversé du fleuve à pirogue.

Ce Projet contribuerait à améliorer très sensiblement les indicateurs sociaux tels que l’Accès aux Services Sociaux de Base (structures sanitaires, routes, écoles, eau, etc. …) surtout pour les femmes qui constituent l’épine dorsale de l’économie locale et boosterait le tourisme de cette zone Réserve de la Biosphère du Delta du Saloum (RBDS) classée site RAMSAR et parmi les plus belles baies du monde dont l’enclavement constitue l’un des plus grands goulots.

L’aménagement d’aires de stationnement de véhicules et de débarcadère pour pirogues et embarcations pourrait s’intégrer dans le schéma global de réalisation d’infrastructures fluviales à l’image du Port de Ndakhonga le long du bras « le Saloum ». Le site Marignane pourrait même devenir une escale pour la desserte du Département de Foundiougne par les Bateaux AGUENE et DIAMBOGNE en provenance de Dakar allant à Ziginchor ou inversement.

 

3.4  Impacts économiques La réalisation de cette escale et du pont – piste rurale répondra sans doute à la problématique de la lutte contre la pauvreté, en permettant aux paysans des zones qu’elle polarise, aussi aux femmes, d’écouler plus facilement leurs productions agricoles, forestières et surtout halieutiques vers Fatick et d’accéder plus rapidement à de potentiels marchés comme Kaolack Diourbel et Kafrine

Hormis ce tronçon de piste-pont, tous ces villages (sauf l’Ile des Mar) sont à 2h 30 à 3h des routes les plus proches (Foundiougne et Ndangane Sambou) et le Projet permettrait de rapprocher la zone insulaire à la partie continentale de la région, contribuant ainsi à son intégration économique.

La réalisation de ce Projet favorisera la diminution des coûts de transport vers la terre ferme et l’accroissement des revenus des populations tout en améliorant significativement leurs conditions de vie.

3.5  Impacts sur l’environnement En considérant la vulnérabilité du site (zone humide, milieu estuarien), la fragilité des équilibres du milieu insulaire, une attention particulière devra être portée sur les mesures d’atténuation  des impacts potentiels sur l’environnement

Ainsi, le PGES devra édicter différentes mesures d’atténuation, de compensation, de bonification, de suivi et de surveillance environnementale liées à la réalisation de l’ensemble du Projet et intégré aux DAO.

En plus de la particularité des milieux insulaires, l’enclavement et les difficultés socio-économiques sont la trame des préoccupations majeures de la population et l’aménagement de cette piste contribuera de façon significative à la génération d’effets et d’impacts positifs majeurs de divers ordres :

–          Développement des échanges et diversification des activités,

–          Création d’emplois et la génération de revenus durant les travaux

–          Désenclavement et amélioration de la qualité et des conditions de vie des populations locales

–          Réduction des couts de transport liés à l’accès des marchés, aux services sociaux de base

Les impacts négatifs du Projet seront principalement liés :

–          La rupture de l’équilibre fragile des milieux insulaire (zone humide)

–          A la destruction de la végétation du fait de l’élargissement de l’emprise et de l’ouverture de zones d’emprunt

–          Les risques de propagation de certaines maladies telles que le Sida dans les villages sites

–          Les nuisances liées aux déchets générés par le chantier

–          Les risques d’accidents durant les travaux et pendant la phase d’exploitation

–          Une pression accrue sur les ressources naturelles de la zone du fait de l’existence de la route

 

4.  Etat de préparation  
4.1 Etudes antérieures Non pour l’escale

Oui pour le Pont de Mar Lothie

Non pour la piste et les aménagements d’aire de stationnement véhicules et débarcadère pirogue et embarcations

4.2  Consultations des bénéficiaires directs ou usagers Durant l’identification du projet initial
5.  Contraintes d’exécution
5.1 Disponibilité des emprises Oui, mais elles empiètent sur des terrains en partie marécageux
5.2 Déplacements éventuels de  populations Risques de déplacements de populations : Non
Déplacement    Temporaire : Non
6.  Données d’exécution
6.1 Durée estimée des travaux 12 mois
6.2 Date probable de démarrage des travaux
7.  Coûts                                                                                                                     
7.1 Etudes et suivi des travaux (piste)
7.2 Travaux (Pont et Piste)
7.3  Maîtrise d’ouvrage déléguée
7.4 Coût total en F CFA  
8.  Gestion de l’ouvrage Après la réalisation de la piste, il est prévu un accompagnement de l’ARD de Fatick par la mise en place de comités de gestion au niveau des villages de l’Ile des Mar traversés pour qu’ils puissent assurer son entretien courant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séni DIENE

Comments are closed.