More

    Contributions-Salif Ndiaye:  » « Idrissa Seck un dangereux mystificateur »

     

              « IDY UN DANGEREUX MYSTIFICATEUR »

    Il est coutumier des faits. C’est pour cela que j’emprunte le titre de mon article à un des « domi baay ».

    Son jeu favori est d’utiliser les versets du livre saint pour atteindre des cibles politiques, et pour son marketing politique avec des comparaisons scandaleuses à chaque fois.

    Tout le monde se rappelle comment à une question d’un journaliste il a utilisé la sourate 68 pour répondre à des attaques d’Ousmane Ngom en avril 2004 lors de sa passation de service quand il quittait la primature. Il avait répondu ceci : « Pour les attaques dont je fais l’objet, j’ai la même attitude, de me conformer à la prescription divine contenue dans la sourate 68 «  La plume » versets 9 à 13. Faites l’effort de la lire et vous aurez ma réponse ».

    Ici il se mettait à la place du prophète Mouhamed et justement tout ce qui l’intéressait était le mot « batard » contenu dans le verset 13 dont lui a une interprétation particulièrement insolente, car dans cette sourate on parle de l’histoire de Walīd Ibn al-Muğira.

    Il a récidivé  je me rappelle très bien, un 29 juille 2014 (jour de mon anniversaire), comme toujours dans ses envolées indécentes parlant de Karim Wade a osé le comparer  à Jésus. Et disait «  J’avais dit à Karim Wade que de Adama à Mohamed, Jésus est le seul prophète à être crucifié, Jésus dont on dit fils de Dieu. Si tu joues avec les outils de ton père, tu seras crucifié. Je Luis ai dit cela »

    A lire également  Comment parler de $exualité à des élèves ?

    A l’époque, cela lui a valu une réponse d’un de ses « domi baay » qui s’appelle Hippolyte Seck qui l’avait taxé de dangereux mystificateur.

    Oui cela voulait dire dans son esprit tordu et sa compréhension machiavélique que Jésus jouait avec les outils de son père et c’est cela lui valut la crucifixion.

    Il a du d’ailleurs se fendre d’excuses en répondant au pertinent domi baay.

    Sa dernière sortie est à la limite de l’insulte à la foi religieuse de la UMMAH en rabaissant et minimisant l’Islam et le conflit israélo-arabe.

    Son penchant sioniste pue à mille lieux et sa vision de l’islam ne dépasse son cyber campus.

    Voilà le genre d’hommes qui ne devaient même pas avoir la prétention de guider des hommes croyants à fortiori tout un peuple ou coexistent depuis des lustres, musulmans et chrétiens.

    Lui, un petit type au propre comme au figuré, un homme sans foi, un ignoble transhumant confrérique.

    Idirissa n’est rien d’autre qu’un Trump tropical, qui n’aurait pas hésité un seul instant pour transférer notre consulat de Tel Aviv à Jérusalem.

    Que Dieu préserve le Sénégal d’hommes de cet acabit.

    TCHIMM !!!

    Salif Ndiaye

    Dieppeul 2

    salifn@hotmail.com

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles