More

    Contrôles à la frontière belge : une décision « étrange » selon Cazeneuve

    Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a qualifié d' »étrange » la décision de la Belgique de rétablir des contrôles à sa frontière avec la France dans le but d’éviter d’éventuelles arrivées de migrants en provenance de Calais.

    « Étrange ». C’est ainsi que Bernard Cazeneuve a qualifié jeudi 25 février la décision de la Belgique de rétablir des contrôles à sa frontière avec la France pour faire face à d’éventuels mouvements de migrants en provenance du camp de Calais.

    « Cette décision est pour nous étrange et ses motivations le sont tout autant », a ainsi déclaré le ministre de l’Intérieur français devant des journalistes, à son arrivée à Bruxelles pour une réunion avec ses homologues européens largement consacrée à la crise migratoire.

    La Belgique a en effet annoncé mardi avoir rétabli provisoirement des contrôles à sa frontière avec la France, pour faire face à un éventuel afflux de migrants quittant la « jungle » de Calais, un vaste camp situé à une quinzaine de kilomètres de l’entrée française du tunnel sous la Manche, dont une partie devrait être démantelée prochainement.

    A lire également  "Pays de merde" : Trump présente ses excuses aux Africains

    À Calais, le gouvernement entend procéder à une « mise à l’abri »

    « Nous n’avons pas été prévenus », a en outre déploré le ministre , assurant « qu’il n’a jamais été question pour le gouvernement français d’envoyer des bulldozers sur la lande pour procéder à la dispersion des migrants ».

    « La volonté du gouvernement est de procéder à la mise à l’abri de tout ceux qui relèvent du statut de demandeur d’asile en France », a-t-il expliqué, mettant en avant une « opération humanitaire ».

    « Prétendre qu’il pourrait y avoir, en raison de cette mise à l’abri, un afflux de migrants à la frontière belge ne correspond pas à la réalité », a insisté Bernard Cazeneuve.

    Le ministre français a écarté tout parallèle avec la décision de Paris en novembre de rétablir des contrôles à sa frontière avec la Belgique, après les attentats commis dans la capitale française, qui ont fait 130 morts.

    Avec AFP

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Gambie : Le nouvel homme fort de Banjul, Adama Barrow a reçu l’ancien président Dawda Jawara
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles