Convoqué le 2 mars prochain : Barth nargue la justice

procès en appel de Barth’ est renvoyé au 2 mars prochain. Barthélemy Dias, entouré des leaders de Yewwi Askanwi, s’est prononcé sur cette affaire.

Et, le maire de Mermoz-Sacré-coeur de charger d’emblée le Président Macky Sall, auteur, selon lui, de la violence au Sénégal. Il persiste et signe qu’il n’y aura pas de procès, parce qu’il est “impossible de juger ce qui est impossible”.

L’image ternie du Sénégal

Et, le 2 mars, avance-t-il, il est prêt à répondre à la convocation du juge, mais s’empresse-t-il de répondre, “en tant que maire de Dakar. Cela pourrait ne pas arriver, car en tant que maire de Dakar, on te convoque dans des complots politiques, ça ternit l’image du Sénégal et de sa démocratie”.

Pour ledit dossier, Macky l’avait innocenté, et “aujourd’hui, en tant que chef de l’Etat, qu’il prenne ses responsabilités en l’indemnisant”.

Sonko et Cie en soutien

Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur était entouré des leaders de la coalition Yewwi Askan wi, tels que Cheikh Ahmed Tidiane Youm Pur, Déthié Fall PRP, Malick Gakou Grand parti, Ousmane Sonko, et Khalifa Sall était de passage au tribunal.

Source: Senego

Comments are closed.