More

    Cosec : L’assistance multiforme aux opérateurs économiques

    L’année 2014 a été marquée par le début de mise en œuvre du programme de réhabilitation et de construction de nouveaux sièges au profit des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture du Sénégal (Sédhiou, Kaffrine, Kédougou et Fatick). Cet appui institutionnel vise à soulager financièrement ces institutions qui jouent véritablement le rôle de relais entre le Cosec et les opérateurs économiques des régions. En plus d’avoir apporté son assistance financière à toutes les Chambres consulaires du Sénégal sous forme d’appui budgétaire, le Cosec a aussi résolu les problèmes de ces institutions en termes d’organisations de foires régionales, de Renforcement de capacités des chargeurs et de Fourniture d’équipements divers.

    Mieux, le Cosec apporte annuellement un concours financier considérable aux structures suivantes : Agence Sénégalaise de Promotion des Exportations (Asepex) ; le Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES) ; les Douanes Sénégalaises en faveur du financement des investissements portant sur la mise en place d’une liaison en fibre optique entre le centre serveur de ‘’Gainde’’ intégral et celui de la plateforme Orbus ; la Direction des Petites et Moyennes entreprises dans le cadre du projet de développement d’entreprise en milieu rural pour la mise en valeur des produits locaux ; le centre d’arbitrage, de Médiation et de Conciliation à titre de contribution à la réalisation des activités de cette structure essentiellement orientées vers la prise en charge du contentieux des opérateurs économiques , ceux du secteur maritime surtout.

    Last but not least, le Cosec appuie les Collectivités locales pour assurer le financement des travaux de connexions aux réseaux d’eau et d’électricité des complexes frigorifiques installés dans le cadre du programme indien initié par le Ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime ; l’Union des Conseils des Chargeurs Africains ( Ucca ) en faveur de la mise en œuvre d’un plan stratégique ; le Centre Trainmar qui continue de bénéficier d’une subvention destinée à soutenir l’important programme de Masters en Commerce International, Transports et Logistique.

    Et, depuis quelques années, le Cosec a mis en place une politique de promotion des chargeurs avec pour objet de permettre aux entreprises exportatrices de participer aux manifestations commerciales nationales et internationales, pour y montrer le potentiel de produits sénégalais exportables, et de nouer des contacts pouvant déboucher sur des partenariats durables. Cette dynamique devrait, à terme, favoriser le développement continu et durable des exportations sénégalaises et les résultats attendus de ces activités et services sont, entre autres, la génération d’une offre exportable diversifiée, compétitive et attractive pour les marchés d’exportation ciblés. Mais surtout l’amélioration des statistiques du commerce extérieur et de l’environnement des exportations et l’intégration accrue du Sénégal à l’économie régionale et internationale.

    A lire également  Accès aux services financiers : Le FMI organise conjointement une conférence régionale à Dakar

    C’est ainsi que le COSEC a eu, au titre de l’exercice 2014, à faire découvrir de nouvelles opportunités commerciales à un nombre important d’opérateurs économiques constitués en Groupements d’Intérêt économique et en syndicats, dont les activités sont orientées vers la promotion des produits sénégalais exportables, en les accompagnant et en les encadrant dans certaines manifestations internationales comme celles-ci : La Foire internationale de l’agriculture et des ressources animales de Dakar (Fiara) 2014 ; le Salon International de l’Agriculture de Paris (Sia) ; l’Exposition Internationale de Busan Seafood. Une manifestation qui, pour le Ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime, s’inscrit dans le cadre du suivi des projets issus de la coopération avec la Corée du Sud, ainsi que l’identification de nouveaux créneaux de coopération ; la Foire Internationale de Dakar qui a permis à 24 chargeurs, issus des 14 régions du Sénégal, de faire connaître leurs produits et de nouer des partenariats  la 3ième édition de la Foire régionale de l’ Intégration de l’Uemoa ; la Foire exposition des 7ième journées du chargeur africain ; le Macfrut, le Salon du secteur des fruits et légumes, à Cesena en Italie.

    A lire également  Attribution provisoire d'un marché: l'ARMP freine la Douane sur 1,153 milliards

    Au titre de la formation, le Cosec a amorcé la deuxième phase de la mise en œuvre du programme dénommé «PRO-FORM», une réponse au besoin pressant de formation et d’information des acteurs de développement que sont les opérateurs économiques. C’est dans cette logique qu’il faut mettre la mise en place du Centre d’Information Portuaire de Dakar (Cipd). Il vient faciliter les relations commerciales transfrontalières en travaillant sur la réduction du temps de passage à la frontière et la sensibilisation des intervenants des secteurs public et privé  sur les meilleures pratiques relatives à l’importation, à l’exportation et au transit le long des corridors. Ce centre est le fruit d’un partenariat entre le Cosec et l’Usaid Trade Hub. A l’étranger, la nécessité d’ouvrir des représentations du Cosec dans les pays où l’importance des échanges le justifie et qui présentent des barrières linguistiques à l’entrée a débouché sur l’ouverture des bureaux en Chine et Dubaï.

    El Hadj Amadou Mbaye

    Conseiller en Communication du Cosec

     

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles