Cour d’appel : El Hadji Amadou Sall obtient la liberté provisoire, son procès renvoyé au 30 juin

sall2El Hadji Amadou Sall va passer le mois de ramadan chez lui. La Cour d’appel de Dakar vient de lui accorder la liberté provisoire, suivant ainsi la demande formulée par ses avocats. Le président de la Cour a renvoyé le procès au 30 juin prochain.

Inculpé et placé sous mandat de dépôt le 17 mars dernier, El Hadji Amadou Sall est poursuivi pour offense au chef de l’Etat et appel à un mouvement insurrectionnel.

“Macky Sall est un peureux. Il est incompétent, incapable et impuissant. Il n’a pas de projet de société. C’est par pur hasard qu’il est devenu chef de l’Etat. Pour lui, la seule chose qu’il doit faire, c’est d’emprisonner Karim Wade. Nous ferons face à lui. Que tout un chacun sorte son bâton, gourdin, cuillère, pilon…pour la résistance. Son seul objectif, quand il est arrivé au pouvoir, c’était de détruire la famille d’Abdoulaye Wade”.

Devant le Président de la Chambre d’accusation de la Cour d’appel, qui l’a auditionné dans le fond du dossier, l’ancien ministre de la Justice a précisé sa pensée.

S’il a utilisé le mot “impuissant”, disait-il, ce n’est pas pour offenser le chef de l’Etat. Ce qu’il voulait dire, précise l’avocat, c’est “l’impuissance (l’incapacité) de Macky Sall à régler les problèmes des Sénégalais”.Quant à l’infraction d’appel à l’insurrection qui lui a été collé, l’avocat a soutenu qu’il n’a jamais demandé un soulèvement populaire, même s’il a prononcé les mots incriminés. Selon lui, s’il a été amené à prononcer ces mots, c’est parce que depuis son accession au pouvoir, Macky Sall et son régime passent leur temps à traquer les responsables du Pds pour les emprisonner. Et pour lui, la Constitution permet à chaque Sénégalais de résister face à l’oppression.

Commentaires

commentaires