More

    Covid-19 : A qui profite le « crime » ?

    C’est le 2 mars 2019 que le Sénégal a enregistré son premier cas de la maladie à coronavirus. Depuis lors, beaucoup d’eau continue de couler sous les ponts. Ainsi ,nonobstant toutes les mesures de prévention édictées par les autorités, le virus se propage de façon exponentielle et le bilan macabre s’alourdit quotidiennement. Mais au-delà de cet aspect, la Covid-19 semble bien faire l’affaire du pouvoir puisqu’elle a la particularité de dissimuler toutes les erreurs de gestion commises par le Macky et qui pourrait lui valoir d’être sanctionnés en cas d’élection.

    A l’instar du reste du monde, le Sénégal n’a pas du tout été épargné par la pandémie à coronavirus en dépit de l’exception de notre pays faisant partie des pays les moins touchés en Afrique au sud du Sahara.

    A ce jour, 6586 patients sont positifs à la Covid-19,4291 sont guéris,105 y ont perdu la vie.

    Comparé au reste du monde, le Sénégal fait figure de pays le moins touché par la pandémie.

    Mais sur la plan politique, le pouvoir en place doit s’estimer heureux car c’est sur la base de son bilan que les sénégalais apprécient le travail qui a été effectué.

    A lire également  Covid-19 au Sénégal : Pourquoi le pic ne tombe pas à pic ?

    Or, avec la pandémie à coronavirus, les données ont virtuellement changé car sur le plan macro économique, tout est à refaire. Du coup, le Sénégal ne saurait échapper à cette règle.

    L’on ne peut plus parler de bilan du Chef de l’Etat Macky Sall mais plutôt comment s’en sortir avec cette maladie et quelle stratégie de relance de notre économie.

    A la limite, la question est de se demander comment le Sénégal compte s’y prendre pour relancer son économie et éviter de sombrer dans la dépression économique comme le prévoit nombre  de spécialistes en économie.

    De toute évidence, l’adversité ne recommande plus aux Sénégalais de réclamer un quelconque bilan reluisant effectué par le président Macky mais bien un bilan de la gestion de la Covid-19.Et dans ce cadre, c’est la porte ouverte à tous les abus car c’est la Covid-19  qui risque d’être le responsable de tout ce qui ne va pas dans ce pays.

    Ce qui signifie en clair que le « crime » de la Covid s’il en est un profitera inexorablement au pouvoir de Macky !

    Assane SEYE-Senegal7

    A lire également  Crise scolaire: Le gouvernement menace de radier les enseignants récalcitrants

    Articles récents

    Air Sénégal : Reprise timide des vols internationaux

    La compagnie aérienne Air Sénégal annonce la reprise de ses vols internationaux après plusieurs mois d'arrêt en raison de la pandémie de...

    Covid-19: Un vaccin efficace à 95% annoncé

    La société pharmaceutique Moderna annonce que son candidat vaccin contre la Covid-19 est à 94,5% efficace pour réduire le risque de contracter...

    TOUBA – 4 CENTRES COMMERCIAUX DU MARCHÉ OCASS RÉDUITS EN CENDRES

    C’est la catastrophe au marché Ocass de Touba. Pour cause, un incendie d’une rare violence s’y est déclaré vers une heure du...

    LA RÉACTION D’ABDOULAYE WADE À L’ANNONCE DE SON DÉCÈS PAR RFI

    La nouvelle a rapidement fait le tour du web. Victime d’un bug lié à la migration de son site vers un autre...

    Abdoulaye Diouf Sarr : « Le Sénégal fera partie des pays qui auront le vaccin contre la covid-19 »

    La recherche du vaccin contre le covid-19 se poursuit à l’échelle internationale. Une fois découvert, le Sénégal se positionne pour faire bénéficier...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles