More

    Covid-19 : A qui profite le « crime » ?

    C’est le 2 mars 2019 que le Sénégal a enregistré son premier cas de la maladie à coronavirus. Depuis lors, beaucoup d’eau continue de couler sous les ponts. Ainsi ,nonobstant toutes les mesures de prévention édictées par les autorités, le virus se propage de façon exponentielle et le bilan macabre s’alourdit quotidiennement. Mais au-delà de cet aspect, la Covid-19 semble bien faire l’affaire du pouvoir puisqu’elle a la particularité de dissimuler toutes les erreurs de gestion commises par le Macky et qui pourrait lui valoir d’être sanctionnés en cas d’élection.

    A l’instar du reste du monde, le Sénégal n’a pas du tout été épargné par la pandémie à coronavirus en dépit de l’exception de notre pays faisant partie des pays les moins touchés en Afrique au sud du Sahara.

    A ce jour, 6586 patients sont positifs à la Covid-19,4291 sont guéris,105 y ont perdu la vie.

    Comparé au reste du monde, le Sénégal fait figure de pays le moins touché par la pandémie.

    Mais sur la plan politique, le pouvoir en place doit s’estimer heureux car c’est sur la base de son bilan que les sénégalais apprécient le travail qui a été effectué.

    A lire également  Bac 2017 : L’hécatombe à Blaise Diagne, au LPA et à Kennedy

    Or, avec la pandémie à coronavirus, les données ont virtuellement changé car sur le plan macro économique, tout est à refaire. Du coup, le Sénégal ne saurait échapper à cette règle.

    L’on ne peut plus parler de bilan du Chef de l’Etat Macky Sall mais plutôt comment s’en sortir avec cette maladie et quelle stratégie de relance de notre économie.

    A la limite, la question est de se demander comment le Sénégal compte s’y prendre pour relancer son économie et éviter de sombrer dans la dépression économique comme le prévoit nombre  de spécialistes en économie.

    De toute évidence, l’adversité ne recommande plus aux Sénégalais de réclamer un quelconque bilan reluisant effectué par le président Macky mais bien un bilan de la gestion de la Covid-19.Et dans ce cadre, c’est la porte ouverte à tous les abus car c’est la Covid-19  qui risque d’être le responsable de tout ce qui ne va pas dans ce pays.

    Ce qui signifie en clair que le « crime » de la Covid s’il en est un profitera inexorablement au pouvoir de Macky !

    A lire également  MBAYANG DIOP 22 ANS, RISQUE LA PEINE DE MORT EN ARABIE SAOUDITE

    Assane SEYE-Senegal7

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles