More

    Covid-19 : Comment le virus a « infecté » nos hommes politiques !

    La caractéristique du Covid-19 chez les Sénégalais, c’est d’avoir réussi à gommer les différences de façade, cacher les erreurs et susciter l’impasse au sein du landerneau politique national. Le projet macabre du virus a consisté à tuer pour enfin décider les Sénégalais à s’unir dans la dispersion, à se parler sans se comprendre et à aborder l’avenir comme un saut vers l’inconnu. Omerta !

    Les conséquences désastreuses du Covid-19 sur notre landerneau politique national sont protéiformes. Certains sénégalais y ont trouvé leur compte, tandis que d’autres en souffrent terriblement. N’empêche, l’union sacrée a été irréversiblement scellée pour combattre l’ennemi commun à tous. De façade, tout le monde est tout le monde pour faire face au virus mais dans le fond, personne n’est personne pour le combattre.

    Ce qui se lit sur les visages et sur les lueurs des yeux n’expriment guère l’arrière-boutique du sénégalais. Loin s’en faut. Car, dans une société où chacun agit en fonction de ses intérêts contingents, vraisemblablement ; les pistes se brouillent en de telles circonstances et l’unité d’action se transforme en unité de dissemblance dans l’action. Tapis rouge au Palais, balai d’opposants en quête de reconnaissance, nivellement du chef pour remonter en surface, peuple naufragé et finances publiques transformées en balles perdues, la Loi dévoyée dans la légalité. Tout y passe pour abattre l’ennemi commun. Tous les Sénégalais applaudissent sans mains, l’esprit paniqué et la survie compromise.

    A lire également  Abdoul Mbaye tacle Macky Sall : « Le chef de l’Etat n’a cure du respect de la loi »

    1000 milliards en souffrance, 69 milliards de riz blanc, un trop plein d’intention avec à la clef, des marchés publics homologués. « Si tu ne me trompes pas, tu m’a trahi », pour citer l’autre, formaté dans un système où tout ce que l’on dit est faux et tout ce qui est faux ne se dit jamais. Et la teranga vient couronner le tout dans une moule à la fois hypocrite et népotique. C’est cela le Sénégal face au Covid-2019.La mémoire de l’homo sénégalensis étant très courte, les erreurs du Macky se dispersent en anecdotes pour laisser place à la résurrection politique. Les opposants se parent de leurs tuniques de patriotes invétérés face à un peuple sommé de rester « chez lui » pour éviter la propagation du virus. La presse se fait l’écho des mirages de victuailles controversées. Les masques surplombant se greffent aux masques qui tombent des politiciens pro pour qui le monde n’existe que par et pour eux. Tous désormais embarqués dans un saut vers l’inconnu. C’est à se demander comment le virus a « infecté » nos hommes politiques !
    Assane SEYE-Senegal7

    A lire également  Aliou Sall sur le rassemblement de " Y'en a marre" : « Il faut analyser la situation avec beaucoup de sérieux

    Articles récents

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    LE CÉLÈBRE GENTLE MARA CONDAMNÉ À 3 MOIS DE PRISON ET 4 MILLIONS FCFA

    Diab Seck alias Gentle Mara est envoyé à l’hôtel zéro étoile, loin des strass et des paillettes, pour un séjour de 3...

    SUSPECTÉE D’AVOIR TUÉE SA FILLE ENCEINTE DE 6 MOIS : AWA DIOUF ARRÊTÉE À SALY

    Rebondissement dans l’affaire de la fille qui a été retrouvée morte dans les toilettes de son domicile sis au village de Mbafaye,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles