More

    Crise au Ps : Barthélémy Dias déverse sa bile sur Tanor, Wilane lui fait la leçon

    diasLa convocation des jeunes socialistes à la Division des investigations criminelles (Dic), suite au saccage perpétré à la Maison du Parti, le 5 mars 2016 dernier, continue toujours de faire des vagues. La réunion du secrétariat exécutif du Parti socialiste (Ps) qui s’est déroulée hier mercredi 22 juin a donné place à des empoignades verbales. Selon le quotidien L’As dans sa livraison de ce jeudi 23 juin, au cours de la réunion, le maire de Sacré-Cœur – Mermoz, Barthélémy Dias a repris pour son compte, in extenso les critiques déjà formulées contre Ousmane Tanor Dieng dont la plainte est à l’origine de convocations tous azimuts de jeunes socialistes de Dakar, proches de Khalifa Sall, devant les enquêteurs de la redoutable Brigade des affaires générales (Bag) de la Dic. C’est un Barthélémy Dias, dans tous ses états qui a pris la parole pour dénoncer « cette tendance pernicieuse de régler un problème politique par la justice ». Se déchainant sur le secrétaire général du (Ps), Ousmane Tanor Dieng, le maire de Sacré-Cœur hausse le ton devant les membres du secrétariat exécutif hébétés. Ce qui a poussé le porte-parole du Os, Abdoulaye Wilane à réagir. « C’est comme ça que tu parles au Sg ? », a lancé Wilane très exaspéré. Et Ousmane Tanor Dieng de demander à son porte-parole de laisser le bouillant Barthélémy Dias déverser sa colère. « Wilane, laisse-le parler. De toutes les façons, les camarades apprécieront », a dit Tanor avant d’ajouter d’un ton humoristique : « je sais qu’il y a des gens qui ne veulent pas me voir en peinture. Heureusement que les pangols de Nguéniene vont me protéger ». Le porte-parole du Ps dira plus tard sur cette affaire que « la victimisation ne passera pas ». Revenant sur les faits qui ont valu à des membres de son parti, essentiellement des jeunes d’être convoqués à la Dic, il déplore. « Ils ont chahuté, insulté et rudoyé des membres du Bureau politique. Non contents de cela, il y en a qui ont violemment attaqué la salle, après avoir caillassé, détruit les chaises, la table de réunion, menacé les gens et séquestré 191 membres du Bp. N’eut n’était notre sang-froid et la vigilance des forces de sécurités, l’irréparable allait se passer. Le Bp, après avoir condamné cet attentat lâche et jamais vécu dans les annales du parti, avait décidé d’ester en justice et en a confié la responsabilité au secrétariat du parti ».

    A lire également  Situation carcérale au Sénégal: 163 décès et 136 évasions dans les prisons en 5 ans
    A lire également  Les confinés du vol Delta Airlines, le Guide religieux contaminé, l’hotel Salim...

    WWW.DAKAR7.COM

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles