Crise au Ps : le silence « embarrassant » d’Abdou DIOUF

index

C’est connu, l’ancien président Abdou Diouf avait indiqué qu’il ne se prononcerait pas sur les questions politiques et nationales pour ne pas gêner son successeur le président Wade. Il respectera cette promesse jusqu’au départ du Pape du Sopi. Cependant, certains observateurs n’avaient pas hésité à dire que ce silence était plutôt stratégique. C’était plus par crainte que par diplomatie. En effet, le président Wade quoique ayant insidieusement accordé l’amnistie à son vieux rival, pouvait à tout moment lui créer des problèmes lui et sa famille. Quoiqu’il en soit, Diouf restera coi durant les 12 ans du règne libéral. Ce n’est qu’avec l’avènement du président Sall qu’il rompit le silence en affirmant que « Avec Macky, le Sénégal avait ce dont il a besoin ». Cette affirmation confirme le soutien total au chef de l’Apr tout en coupant l’herbe sous les pieds de ses anciens camarades dont les velléités d’émancipation commencèrent à s’affirmer. De passage à Dakar, il n’hésitera point à convoquer son jeune camarade Khalifa Sall pour, d’après la presse, le raisonner d’attendre que Macky finisse ses deux mandats. Mais, le plus surprenant, c’est que Abdou Diouf regarde avec désintérêt peut être même avec dégout, son ancien parti mourir à petit feu confronté qu’il est à une grave crise. Avec cette guéguerre entre partisans de Tanor et de Khalifa sur fond de convocation à la DIC qui risque de dégénérer, la sagesse aurait recommandé de saisir in petto les différents protagonistes pour apaiser la tension à défaut d’un appel public ou même d’un déplacement sur Dakar.

Après le silence assourdissant d’un certain…Abdoulaye Wade, voici le silence… embarrassant  de Diouf.

ALOU NDIAYE

Comments are closed.