Crise dans le système éducatif : Vers une nouvelle paralysie de l’école sénégalaise cette semaine

diantéMalgré les pressions et autres intimidations, le Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement moyen et secondaire du Sénégal (Cusems) reste campé sur sa position. Au moment où à travers la police et la gendarmerie l’Etat sert aux enseignants grévistes des réquisitions et opère en même des ponctions sur leurs salaires, le Cusems durcit le ton. Son secrétaire général, Mamadou Lamine Dianté lance un appel en direction de ses camarades. Et pour augmenter la tonalité de leurs actions, il recommande la poursuite de la rétention des notes et le refus par les enseignants de prendre les réquisitions qui leur seront servies via la police et la gendarmerie. Mamadou Lamine Dianté en appelle également au boycott des compositions et examens de fin d’année. Mais, ça ne s’arrête pas là. C’est ainsi que ce mardi 7 juin sera décrété par le Cusems, journée sans éducation avec l’organisation d’un panel sur la crise scolaire. La journée du mercredi 8 juin sera l’occasion d’une grève totale avec la tenue d’une assemblée générale. Une autre grève totale suivra le lendemain jeudi 9 juin. C’est dire que le système éducatif sénégalais continue de connaître toujours le blocage et qu’aucune solution de sortie de crise ne pointe pas pour le moment à l’horizon.

DAKAR7.COM

Comments are closed.