More

    Daouda Ba (Rewmi) : « Notre ambition c’est d’élire Idrissa Seck au soir du 24 février 2019 »

    Dans les partis politiques dont les leaders ambitionnent de concourir au poste de président de la République du Sénégal, les troupes se mobilisent de la plus belle des manières. Le parti d’Idrissa Seck ne compte en aucun cas faire fi de cette donne. Les jeunes rewmistes de Ouakam, par la voix de leur leader Daouda Ba ont comme seul crédo :« Elire Idrissa Seck au soir du 24 février 2019 ».

    « Nous jeunes de Rewmi, de toutes les sections, notre seule ambition c’est d’aider Idrissa Seck d’accéder à la Magistrature Suprême du Sénégal pour le bien de tous les Sénégalais. En effet, nous sommes aujourd’hui, plus que jamais, convaincus que notre candidat à le meilleur profil pour redresser ce Sénégal que Macky Sall a fini de mettre par terre », a dit Daouda Ba, ancien responsable de jeunes de Rewmi en France.

    Toujours au micro de Senego, se prononçant sur la loi portant sur le parrainage qui a finalement été adoptée ce jeudi 19 avril 2018, Daouda Ba de s’en prendre à Macky Sall qu’il traite de « dictateur qui ne respect pas nos guides religieux ».

    « Le Sénégal était souvent donné comme exemple de démocratie en Afrique. Macky Sall, d’une manière dictatoriale a fait un passage de force avec ce projet de loi qui n’a comme seul objectif d’éliminer des adversaires à la présidentielle de 2019. C’est honteux. C’est un recul de la démocratie », a indiqué Daouda Ba.

    A lire également  Annoncé au Sénégal: Le retour de Karim Wade hypothéqué

    « Macky Sall a vite oublié que cette démocratie qu’il est entrain de bafouer, par tous les coups, l’a permis d’accepter au pouvoir et que nous lui en avons aidé à cela. Nous combattions pour des principes de valeurs, de respect de la démocratie qui lui ont aider d’accéder là où il est aujourd’hui », a renchéri le jeune rewmiste, toujours au micro de Senego.

    « Macky Sall a fini de montrer qu’il est un dictateur qui ne recule devant rien. Il ne donne aucun crédit aux demandes des chefs religieux, il ne les écoutent jamais car pour lui ces derniers sont des citoyens ordinaires (Il l’avait dit). Il a toujours montré que ces derniers ne sont rien à ses yeux. Il ne les adresse aucun respect », adjoint-il toujours au micro de senego.

    Pour finir ses propos, Daouda Ba de suppléer ceci : « Nous ne lui permettrons jamais de mettre ce pays à terre. Autant qu’il est prêt à faire passer son projet de dictature autant nous sommes prêts à le lui en empêcher. Nous l’affronterons à tous les niveau aux fins de faire comprendre que nous sommes une nation démocratique. Ensuite, nous le déguerpirons du palais au soir du 24 février 2019 ».

    Avec senego

    A lire également  Ousmane Sonko : "Macky a introduit des bandits financiers dans notre pétrole..."

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles