More

    Télécoms : L’Artp muette alors que la dé-régulation mine le secteur

    WWW.DAKAR7.COM En charge théoriquement de la régulation des télécommunications et des postes, l’Artp brille par son mutisme pour ne pas dire qu’elle opte plutôt pour la dérégulation. En effet, les usagers sont bombardés quotidiennement de sms par les différents opérateurs vantant leurs différents produits sans que ces derniers ne soient en mesure de les bloquer. Pis, certains abonnés sont surpris de voir que leur répondeur distille une musique alors qu’ils n’ont jamais eu à demander ce service. Quant à la qualité du réseau, elle est des plus défectueuse surtout quand beaucoup d’abonnés le sollicitent. Pour preuve, dans la nuit du 31 décembre dernier, passer un coup de fil via les différents opérateurs que sont Orange, Tigo et Expresso relevait du parcours du combattant. Last but not least, de grands bourgs, situés à près de dix kilomètres de la commune de Kaolack – Sagne Bambara, Gamboul etc – n’ont pas la connexion Adsl. Plus grave, dans le département de Nioro, il n’y a pas de connexion Adsl.

    Face à tous ces manquements, l’Agence de régulation des postes et des télécommunications (Artp) n’a pas levé le plus petit doigt pour rappeler les opérateurs à l’ordre. Au contraire, l’Artp, via son Directeur général, Abdou Karim Sall, se détourne de la régulation pour se lancer dans la propagande. En atteste l’événement «BonAn-NET», consistant à se connecter à Internet gratuitement, et qui a eu pour cadre la Place de l’indépendance. Sauf que, à part quelques badauds, ceux qui se rendent en ville n’ont pas le temps de s’arrêter sur la Place de l’Indépendance uniquement pour se connecter à Internet. Conséquence, cette opération s’est caractérisée par un flop total et ce n’est pas le terrain sur lequel on attend l’Artp. Dès lors, il urge pour le Dg de l’Artp, grassement payé de même que tout son personnel, de se retrousser les manches pour renvoyer cette structure dans des missions originelles. Mais, depuis sa nomination contre la volonté de nombre d’«aperiste», surtout les militants de la première heure, Abdou Karim Sall ne fait que jeter de la poudre aux yeux du Président Macky Sall, seul responsable de la situation chaotique des télécommunications.

    A lire également  Crash de l’avion russe : défaillance technique ou attentat ?
    A lire également  Affaire de la caisse d'avance : Souleymane Ndéné Ndiaye défend Khalifa Sall

    www.dakar7.com 

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles