More

    De retour d’exil : La compagnie Lions of Africa s’investit à Coubanao

    Après 13 ans d’absence, Abdoulaye Dieng, plus connu sous son nom d’artiste Laye Ananas, est dIMG_1887webe retour au Sénégal. En conférence de presse le samedi dernier, au Just 4 U, le joueur de Simb a dévoilé son ambition d’aider les jeunes artistes du village de Coubanao. Il espère ainsi aider à vulgariser la culture sénégalaise dans le monde, et notamment en Norvège où il est établi.

    Laye Ananas et sa  compagnie «Lions of Africa», ont décidé de se lancer dans la promotion des jeunes artistes sénégalais. Etabli depuis près de 13 ans en Norvège, la compagnie de danse et de musique a annoncé le samedi dernier, sa volonté de soutenir les jeunes du village de Coubanao. «Les artistes font feu et flammes au Sénégal ; ma mission est de faire en sorte que la génération actuelle d’artistes puisse voyager pour montrer la culture sénégalaise. Les Diolas ne sont pas seulement Casamançais, ils sont avant tout des Sénégalais», a affirmé le directeur de la compagnie «Lions of Africa».
    Expliquant les raisons qui l’ont poussé à choisir le village de Coubanao, ce dernier a indiqué que l’un des membres de la compagnie, Idrissa Sané, est originaire de Coubanao. «Il tient ma compagnie depuis 2008 et j’ai longtemps visité des villages de la Casa­mance, mais il est rare de voir des villages aussi soudés que les 32 villages rassemblés dans la commune de Coubanao en Casamance.» Grace à son action, Laye Ananas, espère apporter sa touche à la résolution du conflit en Casamance.  «J’y suis allé pour aider à régler le problème de la Casamance. On ne doit plus attendre le gouvernement, c’est à nous Sénégalais de résoudre ce problème», soutient-il. Et d’ailleurs, le directeur de «Lions of Africa», croit fermement au rôle prépondérant de la culture pour le retour de la paix. «Pour moi cela passe par l’art. Tant que les jeunes n’ont pas de métier, ni de travail, ils ne pourront pas réellement se sentir Sénégalais. La culture est un grand porte-drapeau pour un pays», estime-t-il.
    A noter que dans ses actions, Laye Ananas, est déjà avancé. Il renseigne que certaines troupes de Coubanao sont déjà à Dakar et qu’il envisage de les faire participer à toutes les prestations de Dakar, et d’en mettre en place d’autres pour les amener en Norvège et leur permettre de montrer les facettes de leur culture. «J’ai ouvert une société Lions of Africa au Sénégal, depuis l’année dernière. Elle permettra aux artistes d’être employés et d’avoir un salaire fixe. Ces derniers se produiront régulièrement tout les vendredis, samedis, dimanches» détaille-t-il. Dans la même société, il prévoit de faire des expositions d’œuvres de plasticiens sénégalais… que les touristes, pourront voir. Les artistes comédiens auront aussi leur part dans cette société, rassure-t-il.
    Pour autant, Laye entend faire comprendre aux jeunes artistes sénégalais qu’ils peuvent vivre de leur art. «Les artistes ont le pouvoir de drainer des masses, donc tout l’espoir réside en eux. Ils n’ont plus de raison de prendre le large. Ils doivent savoir, qu’ils peuvent rester chez eux, et réussir leur carrière». L’audition sera alors bientôt lancée (en août) pour la sélection des artistes (danseurs percussionnistes, comédiens), qui composeront la compagnie «Lions of Africa» Sénégal. En attendant, Laye Ananas et sa compagnie, ont prévu de faire des choses, du côté de la médecine pour les habitants de la village de Coubanao. C’est alors une coopération qui vient d’être lancée entre le Sénégal et la Norvège.

    lequotidien

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles