Débâcle de BBY à Grand Yoff : L’énigme Cheikh Bakhoum.

Si la coalition MTS s’obstine à  refuser le verdict issu des urnes à Dakar c’est parce que la coalition Bby n’a pas pleinement  joué son rôle à  Grand Yoff. Encore une fois, elle y a été laminée. Mais contrairement aux locales, l’odeur de cette défaite se faisait  sentir.
Le ver étant dans le fruit, la moisson ne pouvait être bonne du fait des comportements anti républicains fractionnistes et égoïstes du camarade Cheikh Bakhoum
Ce dernier et ses ouailles refusaient tout consensus et avec un esprit vraiment puéril ont cassé la dynamique unitaire issue du référendum où le camp du Oui représenté aujourd’hui par le bby était sorti victorieux.
Ses agissements ont complètement grippé la machine BBY retardant gravement sa mise en service, car après des semaines de tractations et une perte de temps énorme du fait de son ego démesuré, la coalition s’est résolue à nommer un facilitateur pour avancer. Mais, c’était sans compter avec la volonté manifeste de saboter le travail de la  coalition et de narguer les autres camarades de monsieur Cheikh Bakhoum.
Ainsi, plus on avançait dans la campagne, plus ce monsieur s’illustrait par son comportement fractionniste. Approché lors de la caravane  des ministres Mame Mbaye Niang et Youssou Ndour, il fait dans la rétention d’informations pour après s’approprier le gain politique n’avisant le comité  électoral que la veille à 22h. Son opportunisme et ses manoeuvres  ont conduit à la mauvaise organisation lors de cette manifestation qui a failli coûter la vie à des centaines de jeunes.
Malgré cet épisode sanglant qui a fini d’étaler au grand jour son incompétence et sa méconnaissance de Grand Yoff, ce monsieur, qui devait faire amende honorable et rentrait dans le collège de coordination, persiste dans ses actions solitaires dépourvues de valeur ajoutée pour la coalition. Narcissique et adepte du culte de la personnalité, il a conçu des t-shirts et posters avec son effigie seule alors qu’il n’est pas un investi. Aucune des deux têtes de liste nationale ou  départementale ne figurait sur ses supports encore moins les investis à Grand Yoff.
Ce monsieur, directeur d’une agence de niveau 1 a catégoriquement ignoré l’appel du Président par son refus de participer à l’effort de guerre en soutenant les comités électoraux à la base.
Mais le plus surprenant, est son incapacité, en sa qualité de directeur de l’Agence de l’Informatique de l’État, à mettre en place des cellules d’orientation pour guider les électeurs vers leurs commissions de retrait et participer à baisser la tension née des lenteurs administratives.
Par contre nous rappelons à monsieur 5.0 ( en 5 élections il n’a jamais gagné son bureau de vote) que si la coalition Bby a pu réduire le gap c’est en partie due aux bons résultats de Khar yalla où l’écart de + de 2000 en 2014 voix a été réduit à 96 voix et non dans son centre de vote où sur 14 bureaux de vote MTS a raflé les 13 avec des écarts à la soviétique.
Pour terminer nous remercions tous les camarades, sages, adultes, femmes et jeunes  qui n’ont ménagé aucun effort depuis 2014  pour massifier le parti et qui se sont donnés corps et âme durant la campagne pour faire gagner la liste. Mais hélas, fidèle à son slogan TGV: Travailler à Gâcher la Victoire, le ver a pourri le fruit.
Pape TOURE
Responsable APR Grand Yoff

Comments are closed.