’’Déby, une victime de la machine répressive de Habré’’

imgresEn point de presse cet après-midi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement tchadien Hassan Sylla Bakari a affirmé  que l’actuel président de la République du Tchad Idriss Déby Ibno fait partie des victimes de la ‘’machine répressive’’ sous le régime de Hissein Habré

‘’Il y a une grande fixation sur le président (Idriss) Déby. On dit faussement qu’il a été membre de la Direction de documentation de la sécurité, la fameuse DDS. Il n’a jamais été mêlé à cette machine répressive qui a fait de Déby une victime’’, a déclaré  M. Bakary ajoutant que ‘’ Idriss Déby Ibno était au moment des faits le chef d’état-major de l’armée. C’est différent de la DDS dont il n’a jamais été membre ni acteur. Il y a une sorte de fixation sur lui qui n’a pas de sens. Le président Déby est une des victimes sous le régime de Habré’’

Le procureur général du tribunal de N’Djamena, le président de la Cour d’appel, plusieurs autres officiels tchadiens, des responsables d’organisation de défense des droits de l’homme et des membres de la société civile ont pris part à ce point de presse. Ce dernier est  organisé par des officiels tchadiens pour réagir au délai de 45 jours accordé aux avocats commis par la Cour criminelle des Chambres africaines extraordinaires (CAE), suite au désistement des conseils de M. Habré.

 

Commentaires

commentaires