Décès de Dansokho: l’APR rend hommage à « un homme qui a dédié sa vie aux Grandes Causes »

DECLARATION DU SECRETARIAT EXCECUTIF NATIONAL DE
L’APR SUITE AU DECES DU MINISTRE D’ETAT HAMATH
DANSOKHO
Ce 23 Août 2019, les ailes sombres de la mort ont frappé et endeuillé notre
grand peuple. Avec la disparition du Ministre d’Etat, Amath DANSOKHO,
c’est un pan de notre histoire nationale qui disparaît.
De cet illustre fils du Sénégal, notre mémoire collective retiendra la figure
aboutie d’un homme qui a dédié sa vie aux Grandes Causes, aux Valeurs
Supérieures, notamment celles portant sur l’exigence de promouvoir la justice
sociale, le progrès et l’épanouissement des peuples du monde. C’est cet élan
empreint d’humanisme et de générosité, qui préposait Amath à l’adhésion
aux Thèses du Communisme axées sur la nécessité historique de réconcilier
l’Homme avec lui – même, au travers d’une société égalitaire et garante
d’une libération de Tous, des multiples contraintes de la vie.
Très tôt impliqué dans les luttes contre le colonialisme, Amath fit partie des
premiers jeunes légionnaires du PAI (Parti Africain de l’Indépendance), fondé
en 1957. Depuis lors, le nom d’Amath DANSOKHO est associé aux combats
contre le colonialisme, les dérives de l’Etat post – colonial et aux révoltes
sociales qui ont ébranlé notre pays, du début des Années 60 aux Années 80.
Stratège et tacticien hors – pair, Amath DANSOKHO, a su s’émanciper des
pièges du Sectarisme politique et idéologique, en posant la problématique de
l’accès et de l’exercice du pouvoir, en termes d’ouverture et de constructions
d’alliances qui dépassent les frontières d’un seul Parti. Déjà, le PAI voyait la
Révolution et l’avenir de nos pays, dans un cadre africain unifié. Nourri à
cette sève politique, Amath aura été au cœur de toutes les grandes tentatives
d’unification et de regroupements des forces d’Opposition aux différents
pouvoirs qui se sont succédé au Sénégal depuis 1960. Sous sa direction,
exceptionnelle fut la participation du seul PIT (une transmutation
organisationnelle de l’essentiel du PAI historique ayant résisté aux pouvoirs
de l’époque) à des Elections nationales !
Patriote incomparable, Amath a pu se gausser des clivages politico –
idéologiques, pour, au nom des intérêts supérieurs du Sénégal, observer des
« trêves politiques » avec ses adversaires et accepter des compromis

institutionnels et politiques (entrées dans des Gouvernements).
« Révolutionnaire fondamental », sincère et pugnace, bagarreur à souhait,
Amath était un grand tribun capable de faire se soulever les foules. Plus que
cela encore, le bouillant Amath DANSOKHO était un Fédérateur hors – normes, doté d’un exceptionnel flair politique. Il fut, avec Moustapha NIASS,
l’un des premiers grands Leaders politiques à favoriser l’entrée de Macky Sall
et de l’APR dans le Bennoo Siggil Senegaal, précurseur de l’actuel Bennoo
Bokk Yaakaar, en Janvier 2009. Depuis lors, Amath fit l’unanimité dans ces
02 Coalitions dont il fut l’âme, jusqu’à ce que la maladie lui imposa son retrait
de la vie politique active. Certainement, l’Histoire retiendra, de toutes les
Alliances qu’il a nouées au cours de sa longue carrière politique, que ce fut
avec Macky Sall, qu’il a le plus durablement cheminé, notamment dans le
cadre d’une gestion concertée du pouvoir.
C’est cet homme de grande valeur, aux qualités humaines remarquables, que
le Sénégal, son Sénégal pour lequel il s’est tant battu, vient de perdre. Mais,
Amath DANSOKHO fait partie de la race des Hommes qui ne partent que
pour mieux rester. Car, son nom est écrit en lettres d’or dans la grande
Histoire du Sénégal.
Dakar, le 23 août 2019
Le Porte Parole National Adjoint
Abdou MBOW

Commentaires

commentaires