More

    Décryptage: Momar Seyni Ndiaye analyse la « surprise » du PUR

    Le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) a su s’imposer là où beaucoup de partis politiques peinent à engranger un nombre important de voix. Cette percée aux élections législatives a été une surprise pour certains observateurs.

    Surprise ! C’est le maître-mot dans les journaux qui ont commenté les résultats du Parti de l’Unité et du Rassemblement (PUR) au lendemain des Elections Législatives de 2017. Cette formation politique a déjoué tous les sondages. Ce qui n’était pas évident. PUR existe depuis de presque deux décennies. Mais, mêmes les observateurs, les plus avertis, n’attendaient pas à sa participation à ces joutes électorales. Selon des membres du directoire, la participation du PUR a été décidée juste deux mois avant le scrutin.

    4e force politique

    Lors d’une conférence de presse, le Coordonnateur de ce parti, professeur Issa Sall, révélait que toutes les coalitions, sauf celle du président Macky Sall, étaient venues discuter avec le directoire du PUR pour aller ensemble aux élections. Seulement, les responsables du parti étaient décidés. Ils voulaient se jauger aux grandes formations, qui ont régné sans partage, sur l’échiquier politique. S’y ajoute que leur offre politique ne correspondait pas à celle du PUR. Un pari risqué au début, mais réussi à la fin.Selon les dernières tendances obtenues, le PUR occuperait la 4e position, au niveau national, après les trois grandes coalitions que sont: Benno Bokk Yakaar, Manko Taxawu Senegaal et la Coalition gagnante Wattu Senegaal. Au niveau de la capitale, dans la plupart des centres de vote, PUR est arrivé 3e avec des scores tournant entre 15 à 30 voix par bureau de vote. À Médina, par exemple, le parti est arrivé 3e dans, pratiquement, tous les bureaux de vote.

    A lire également  Ziguinchor: un homme retrouvé criblé de balles

    « Ils ont une structure organisationnelle meilleure que celle des partis traditionnels »

    Très en vue lors de la campagne électorale avec une capacité de mobilisation jamais égalée, PUR alimente aujourd’hui les débats dans les rédactions. Mais, pour l’analyste politique, Momar Seyni Ndiaye, le score du PUR ne devrait pas être une surprise. « Ce parti a une base affective sur l’ensemble du territoire », a-t-il rappelé. Selon lui, les Moustarchidines, qui constituent le socle du PUR, sont représentés partout au Sénégal et de la diaspora. « Ils ont une structure organisationnelle meilleure que celle des partis traditionnels », constate l’ancien journaliste au journal Le Soleil. D’ailleurs, l’analyste politique rappelle que les Moustarchidines sont sur le terrain politique depuis presque plus de 20 ans. En 2007, leur soutien à Idrissa Seck avait permis au leader de Rewmi d’engranger son plus beau score en matière électorale. C’est cet engagement politique qui différencie le PUR des autres partis à connotations religieuses.

    Cependant, même si les Moustarchidines sont bien représentés dans PUR, il ne faudrait pas croire que le parti se limite à eux. « Il faut pas circonscrire le PUR au responsable moral du mouvement Moustarchidine », a déclaré Momar Seyni Ndiaye. Selon lui, le guide des Moustarchidines, Serigne Moustapha Sy, par ailleurs président dudit parti, n’a pas d’ambition politique. Toutefois, signale-t-il, PUR pourrait sortir en son sein des hommes capables de jouer de grand rôles sur le terrain politique.

    A lire également  Ziguinchor: un homme retrouvé criblé de balles

    Babacar Fall http://Dakar7.com

     

     

     

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles