More

    Démantèlement de la Suneor : Des représentants de Jabber à Dakar pour vendre l’atelier de fabrique d’emballages

    Suneor OkWW.DAKAR7.COM La matinée de ce vendredi 23 octobre risque d’être chaude à l’usine de Bel-Air de la Suneor. L’alerte a été lancée et, du côté des travailleurs, l’heure est à la mobilisation, depuis que l’information selon laquelle, des représentants du groupe Advens appartenant à l’homme d’affaires Abbas Jabber, repreneur de la Sonacos, devenue Suneor, séjournent à Dakar. Ils ont quitté la France uniquement pour vendre l’atelier de fabrique d’emballages qui se trouve à l’usine de Bel-Air.

    La Suneor bat de l’aile, depuis sa reprise par le groupe Advens de l’homme d’affaires franco-libanais, Abbas Jaber. Depuis qu’il a repris la Sonacos, devenue Suneor, Abbas Jabber n’a jamais investi dans cette entreprise. Aujourd’hui, tout concourt à penser que l’homme d’affaires est dans une logique de liquidation de la Suneor. Ne serait-ce qu’à travers sa volonté de vendre des unités appartenant à la Suneor. Voilà pourquoi, les travailleurs ne cessent de tirer la sonnette d’alerte.

    Du reste, l’Etat du Sénégal, depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir, répondant à la complainte des travailleurs et des syndicats, s’est engagé d’ailleurs à trouver un nouveau repreneur pour la Suneor. D’autant plus que les conditions dans lesquelles l’entreprise a été cédée à Abbas Jabber, ont été décriées. On parle de bradage.

    A lire également  Vers une hausse des tarifs du transport public à Dakar dem dikk!

    «La privatisation a été chaotique. Ne serait-ce que par le prix de cession. Nous allons remettre de l’ordre dans ce type de dossiers», avait dénoncé le Premier ministre Mohamed Dionne à l’Assemblée nationale. Poursuivant, son ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ soutenait que le gouvernement fera tout pour trouver un autre repreneur dans les plus brefs délais. Et s’ajouter : «Cela se fera  avec un autre repreneur ou d’autres repreneurs en début du mois de juillet». Depuis lors, les travailleurs s’impatientent du fait de leurs conditions devenues de plus en plus dures.

    A lire également  Découvertes gazinières : Le Sénégal futur petit Qatar ?

    D’ailleurs, des voix s’élèvent pour réclamer le départ de Jabber dans les plus brefs délais, afin que la campagne de commercialisation de l’arachide qui va s’ouvrir bientôt, puissent se faire dans de meilleures conditions, surtout pour les producteurs. Les travailleurs De la Suneor promettent la Géhenne aux représentants d’Abbas Jabber ce vendredi 23 octobre à 10 heures, si vraiment leur intention est de vendre l’atelier de fabrique d’emballages se trouvant à l’usine Suneor de Bel-Air.

    www.dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles