Départ de Cristiano Ronaldo du Real: voici les dessous de ce transfert

C’est un véritable séisme dans l’histoire du mercato : neuf ans après son arrivée en Liga, Cristiano Ronaldo quitte le Real Madrid pour rejoindre la Juventus Turin. FF vous révèle les coulisses de ce transfert.

C’est le divorce de l’année, celui qui met fin à une union prolifique de neuf années. Cristiano Ronaldo ne jouera plus sous le maillot du Real Madrid. Le quintuple Ballon d’Or va signer un contrat de quatre ans avec la Juventus Turin, à un salaire qui devrait tourner autour des 30 millions d’euros annuels. Le tout pour un transfert estimé à 100 millions d’euros. À 33 ans, l’attaquant portugais quitte donc un club avec lequel il aura remporté quatre Ligues des champions et deux titres en Liga, pour rejoindre le champion d’Italie, récent double finaliste de la C1 (2015 et 2017). Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la décision n’est pas forcément celle de CR7.
C’est le Real Madrid qui se sépare de Cristiano Ronaldo
La communication officielle du Real est une chose, les coulisses et la réalité une autre. Car dans les faits, ce n’est pas Cristiano Ronaldo qui quitte le Real, mais bien le Real qui se sépare de sa star, devenue impopulaire jusque dans les cercles « madridistes ». Le Portugais s’est souvent, parfois à voix haute, plaint du traitement que lui réservait Florentino Perez, le président des Merengue, et pas seulement sur le plan salarial. Il confiait à qui voulait l’entendre que Perez ne l’aimait pas, en dépit de ses performances sur le terrain. Plusieurs fois, il est monté au front pour réclamer un contrat digne de son statut, égal à celui de Lionel Messi au Barça, et pour obtenir le soutien du club dans sa course au Ballon d’Or. Perez était agacé par la manière, mais finissait par céder, pour la bonne cause.
La finale de la C1, un tournant
La dernière sortie médiatique de Ronaldo, malheureuse dans son timing (quelques minutes après la finale victorieuse de C1 en mai dernier), a cependant scellé son sort, même si la sortie en question prendrait sa source dans une promesse de Florentino Perez, un an plus tôt à Cardiff, de revaloriser le contrat de CR7. À Kiev, le 26 mai dernier, Perez n’a pas apprécié du tout que le Portugais, qui remettait encore en question son contrat et son futur au club, accapare l’attention, et phagocyte le bonheur d’un succès collectif. Le départ de Zinédine Zidane a fini de l’achever. Cristiano Ronaldo n’a jamais voulu vraiment partir. Ses atermoiements n’étaient qu’une manœuvre pour voir son contrat revalorisé. Cela a fini par se retourner contre lui.7

Commentaires

commentaires