Depuis le Qatar, Karim arbore le manteau de Secrétaire général national du Pds

kARIM wADEAu Qatar depuis vendredi dernier à la suite d’une grâce présidentielle, assortie de conditionnalités comme son exil forcé, Karim Wade entre petit à petit dans sa bulle de Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds). En attestent les coups de fils tous azimuts en direction des différents responsables du Pds dont Aïda Mbodj, Aïda Diongue, Bassirou Kébé etc. Une posture de chef que les différents responsables libéraux trouvent normal d’autant qu’il est, jusqu’à ce jour, le candidat du Pds lors de la présidentielle de 2017. S’il a réussi cette prouesse de s’emparer de l’appareil politique, très huilé, que constitue le Pds, c’est en grande partie grâce au Président Macky Sall qui a réussi là où Me Abdoulaye Wade a échoué. A savoir placer Karim Wade dans le cœur des Sénégalais par une traque des biens supposés mal acquis qui, aujourd’hui, est passée à la trappe. D’autant que, depuis la condamnation de Wade fils, cette juridiction d’exception connait un coup de frein. Et rien ne présage qu’elle va redémarrer un jour. Sinon, informent ses proches, l’ancien pensionnaire de la Mac de Rebeuss a joint au téléphone, ce mardi, Abdoulaye Balde, Mamadou Diop Decroix, Malick Gakou, Mamour Cisse, les responsables du Pds et l’ensemble des responsables de mouvements de soutien pour les assurer qu’il est bien arrivé et qu’il  est en bonne santé. Non sans leur dire qu’il leur est reconnaissant  pour tous les sacrifices consentis durant cette longue période de privation de liberté.

DAKAR7.COM

Comments are closed.