More

    Des étudiants étrangers volontaires aident à lutter contre l’épidémie à Guangdong

    Afin de prévenir efficacement l’importation de l’épidémie, la province du Guangdong a recruté dès que possible des volontaires parlant des langues étrangères. Début mai, la province du Guangdong a recruté 5 900 volontaires parlant des langues étrangères, dont plus de 180 étudiants étrangers. Ils ont aidé à la prise en charge de l’accueil aux ports, de l’enquête et de l’enregistrement, de l’observation médicale et d’autres services pour les personnes arrivant ou revenant dans le Guangdong. Le nombre cumulé de volontaires en service dépassait 3 800. 

    L’Académie des volontaires du Guangzhou a lancé sept « micro-classes multilingues » sur la prévention et le contrôle du COVID-19 pour donner de l’expérience et des connaissances en matière de protection aux amis internationaux. La promotion de ces  » micro-classes  » s’est faite via plusieurs canaux et le nombre de visites en ligne a atteint 352 000. 

    Grâce à la combinaison de la coopération école-site et des liens avec la communauté, l’arrondissement de Baiyun, dans la ville de Guangzhou, a mis en place une équipe de service volontaire de jeunes étrangers, 106 volontaires étrangers ont été recrutés dans 17 hôtels et communautés d’observation médicale centralisée de l’arrondissement. Ils fournissent des services bénévoles tels que la traduction, la promotion de politiques et de connaissances en matière de prévention de l’épidémie, la distribution de matériel anti-épidémique et des soins chaleureux pour aider 5 112 résidents chinois et étrangers qui sont restés et ont reçu des services de santé et pour soulager leur pression psychologique. 

    A lire également  Marine Le Pen s'attaque à deux journalistes français

    En outre, la Southern Medical University a recruté 14 étudiants internationaux de 13 pays, dont le Nigéria, la Tanzanie et l’Ouganda, pour former une équipe de service volontaire de coopération médicale internationale pour aider le Huitième Hôpital Populaire de Guangzhou à effectuer un travail de suivi émotionnel pour les personnes infectées asymptomatiques étrangères. 

    Shenzhen a aussi mis en place une équipe de bénévoles avec des amis internationaux de Corée du Sud, d’Italie, des États-Unis, de Colombie, de France, de Grande-Bretagne et du Japon pour aider à effectuer ce travail. Ils mettent pleinement à profit les avantages de leur langue maternelle pour aider à construire des lignes de défense communautaires.

    A lire également  Attentats de Bruxelles : trois suspects inculpés pour terrorisme en Belgique

    Articles récents

    Le secrétaire américain à la Santé Alex Azar ignore la pandémie et pense seulement à sa carrière politique

    Selon des reportages des médias taiwanais, le secrétaire américain à la Santé Alex Azar est arrivé dimanche après-midi le 9 août à...

    COVID-19: Vladimir Poutine annonce un vaccin testé sur sa propre fille

    La Russie a développé le « premier » vaccin contre le coronavirus, a affirmé ce mardi Vladimir Poutine lors d’une vidéo-conférence avec...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles