More

    DESTIN TRAGIQUE DES ENNEMIS DE SERIGNE TOUBA

    Qu’il s’agisse des administrateurs coloniaux eux-mêmes ou de leurs collaborateurs autochtones qui les ont aidés dans leur entreprise de musèlement de Cheikhoul Khadim, tous ont fini de manière abominable. C’est ce que relève Mbaye Guèye Syll dans son livre ‘’Cheikh Ahmadou Bamba, que sont devenus ceux qui ont essayé d’entraver sa mission ?’’.

    Mbaye Guèye Syll nous plonge dans l’histoire du fondateur du mouridisme, en retraçant ses démêlés avec le colon français, à travers son livre ‘’Cheikh Ahmadou Bamba, que sont devenus ceux qui ont essayé d’entraver sa mission ?’’. Ils sont nombreux les auteurs qui ont écrit sur la vie de Serigne Touba, mais c’est une première qu’une telle réflexion soit soulevée. L’objectif de cet ouvrage est de montrer aux musulmans ‘’son triomphe sur un ennemi, pourtant superbement bien armé et autrement puissant’’.

    En effet, la résistance africaine face à la colonisation a été forte. Le pouvoir colonial ne s’est pas embarrassé de scrupules pour abattre ceux qui voulaient contrecarrer ses visées hégémonistes sur les territoires africains. Pour le cas du Sénégal, ce sont deux types d’adversaire qu’il a eu à tenter de réduire au silence par des méthodes très brutales et dénuées de toute forme de respect de la dignité humaine. Si ce pouvoir colonial a pu mettre au pas, par les armes, ceux que l’on appelle les héros de la résistance armée, il en a été autrement pour ceux appartenant à la deuxième catégorie. Ceux-là, ce sont tous ces vaillants paladins de la foi qui s’étaient assigné pour mission de lever haut l’étendard de l’islam. Parmi eux, Cheikh Ahmadou Bamba.

    Face au projet de déculturation-acculturation, donc de démantèlement, des structures sociales sénégalaises portées par le Blanc, soucieux d’imposer ses schémas culturel et sa vision du monde, le marabout allait se dresser, porteur, lui, d’un projet de revivification de l’islam, un islam compris dans toute la splendeur de la Sunna. Ce chef religieux combat dans la spiritualité et dans la paix pour la liberté de son peuple.

    Pour le chercheur, c’est la raison pour laquelle, les Blancs s’en sont pris à lui. ‘’Il a subi 285 tentatives d’assassinat’’, relate-t-il.

    Mbaye Guèye Syll s’est donc intéressé au destin de tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, ont été impliqués, à un certain niveau de responsabilité, dans ‘’les cruelles persécutions’’ que l’administration coloniale a fait subir à Cheikh Ahmadou Bamba. Il note que leur destin fut tragique : ‘’Qu’il s’agisse des administrateurs coloniaux eux-mêmes ou de leurs collaborateurs autochtones qui les ont aidés dans leur sinistre entreprise de musèlement de Cheikhoul Khadim, tous ont fini de manière abominable.’’ Parce que, d’après lui, si Serigne Touba n’a jamais nourri de ressentiment à l’endroit de ses bourreaux, pas plus que ne l’a jamais habité un quelconque désir de vengeance sur eux, Dieu, par contre, met chacun en face de ses responsabilités.

    A lire également  Abdoulaye Willane : « Il n’est pas question de rouvrir les lieux de culte en cette période où le coronavirus se propage »

    ‘’De plus, la responsabilité et le poids de la faute sont amplifiés par la stature de l’offensé. L’offensé, c’est Cheikh Ahmadou Bamba, coupable seulement d’avoir voulu revivifier le message coranique et de réactualiser la tradition (la Sunna) de Seydina Mouhamed (PSL). S’attaquer à un tel personnage, revient à s’attaquer à Allah (SWT) lui-même et à son Sublime Messager (PSL). Qu’on ne s’étonne donc pas qu’Allah (SWT) lui-même endosse la riposte et accable de son implacable rigueur les tortionnaires du serviteur de son élu (PSL)’’, croit-il. Et d’ajouter : ‘’Cheikh Ahmadou Bamba n’avait comme seule arme que sa foi en Dieu et la conviction chevillée au corps que le créateur était avec lui et qu’Il avait pris cause et fait pour lui. Sans ambiguïté, engager la confrontation avec lui, équivaut à déclarer la guerre à Allah (SWT).’’

    A lire également  CONFÉRENCE DE PRESSE SUR LES 30 ANS DU "HIP HOP GALSEN’’, VENDREDI

    C’est ainsi qu’il croit fermement que les desseins impénétrables de notre créateur ont créé une conjonction d’événements de telle sorte que la confrontation entre le colon français et Cheikh Ahmadou Bamba était inéluctable. Cette confrontation, dit-il, démontre de façon claire et indubitable que ‘’c’est Dieu lui-même qui avait armé Cheikh Ahmadou Bamba’’.

    Mbaye Guèye Syll a commencé à faire ses recherches sur le ‘’mouridisme’’ depuis 1978. Il révèle à ‘’EnQuête’’ que c’est lors d’un voyage à Paris avec Serigne Mame Mor, fils de Serigne Mountada Mbacké, à l’occasion de ses tournées européennes, qu’il a pu accéder aux archives des Français, alors qu’il était à la recherche d’une version orale. ‘’Une fréquentation longue et assidue de toutes les sources de documentation, en particulier les archives coloniales, nous a permis de retracer les démêlés de Cheikh Ahmadou Bamba avec le Toubab. Ces archives, tenues de l’époque du gouverneur Faidherbe, portent, soigneusement consignés, les moindres faits des armées coloniales. De la même manière, on y retrouve, intacts, tous les actes administratifs par lesquels le pouvoir colonial a eu à gérer la vie des territoires assujettis à sa domination’’, indique-t-il.

    Articles récents

    FORMES SÉVÈRES DU CORONAVIRUS : UN NOUVEAU MÉDICAMENT À L’ÉTUDE AU SÉNÉGAL

    Aucun remède n’a, jusque-là, été trouvé contre le virus de la Covid-19. Pour autant, les scientifiques du monde entier se tuent à...

    Urgent-Touba : Serigne Mountakha donne le Ndiguel pour la célébration du Grand magal…

    La décision a été confirmée par le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Regardez...

    Limogeage de Me Moussa Diop: 3e mandat, l’arbre qui cache la forêt

    Me Moussa Diop a été limogé ce mercredi 02 septembre 2020 de la direction générale de Dakar Dem Dikk (DDD). Un limogeage...

    LE CÉLÈBRE GENTLE MARA CONDAMNÉ À 3 MOIS DE PRISON ET 4 MILLIONS FCFA

    Diab Seck alias Gentle Mara est envoyé à l’hôtel zéro étoile, loin des strass et des paillettes, pour un séjour de 3...

    SUSPECTÉE D’AVOIR TUÉE SA FILLE ENCEINTE DE 6 MOIS : AWA DIOUF ARRÊTÉE À SALY

    Rebondissement dans l’affaire de la fille qui a été retrouvée morte dans les toilettes de son domicile sis au village de Mbafaye,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles