Le bureau exécutif de l’Union des magistrats du Sénégal avait plaidé la candidature du Sénégal pour organiser la réunion du groupe régional africain qui regroupe tous les magistrats africains. Ce groupe, a expliqué Maguette Diop, Président de l’Union des magistrats en point de presse ce matin, est un démembrement de l’Union Internationale des magistrats.
« Nous l’avions fait dans le but de mettre en exergue le rôle de premier plan et de leadership que le Sénégal a toujours joué dans le continent africain. Mais dans ce contexte nous avons pris la ferme décision de renoncer à l’organisation de cette rencontre », a laissé entendre M. Diop.
« Et au sortir de cette salle nous allons adresser une lettre au Secrétaire Général de l’Union internationale des magistrats pour lui faire part de cette dernière volonté. Parce que nous avons estimé que dans ce contexte, il n’est pas souhaitable qu’une telle rencontre se passe car les magistrats sont en crise. Et c’est cela la réalité, la justice est en crise », dira t-il.
« Je demande aux uns et aux autres de savoir raison garder » conclura Maguette Diop faisant référence à la volonté du Gouvernement de faire voter le projet de loi portant réforme du statut de certains magistrats.

A lire également  Paix en Casamance: Selon Robert Sagna, les négociations suivent leur cours normal

Dakaractu.com