More

    Drame à Cambéréne : Ce qui s’est réellement passé sur le meurtre de Yancouba Dramé

    Après une fugue dans la capitale de Saint Louis, Y. Ba a été  rattrapé par les éléments de la Gendarmerie de Saint Louis au lendemain de sa cavale, suite à une dénonciation de la part de  son oncle maternel. Les faits se sont déroulés le 29 octobre dernier à Cambéréne. Ce jour-là ces jeunes comme à l’accoutumé discutaient  tranquillement sur un sujet de match vers les coups de 23 Heures . Cette discussion sera interrompue par un intrus ivre comme un polonais avant de donner la mort à un jeune de 25 ans. Ils habitent tous cambéréne plus précisément à Islam « tally Ndiaga Mbaye » à la hauteur de la pharmacie «  Rouhou Laye ».

    Voici la véritable histoire de la mort de Yancouba Dramé , sous les témoignage des personnes présentes. La bande à Yancouba Dramé discutait sur un sujet de match. A son arrivée, Y. BA a trouvé un grand débat entre amis, il est venu directement s’attaquer à Yancouba Dramé. Younouss Ba est apprenti chauffeur de camion tandis que Yancouba était étudiant en 3iéme année de formation en industrie.

    Un témoin revient sur les faits, « nous discutions sur un sujet quand Y. Ba est arrivé, il a voulu prendre part. Quand nous avons constaté qu’il était ivre comme un polonais on l’a ignoré. On lui a même demandé de quitter le lieu. Geste qu’il n’a pas apprécié en proliférant des injures  à l’endroit de Yancouba Dramé. Au moment où ce dernier a voulu réagir, il a compris qu’il n’était pas sobre. Au fur et à mesure que la discussion battait son plein, Il continuait de prononcer  des mots pas catholiques, alors sa cible  n’a pas pu gérer sa colère. Une bagarre s’en est suivie, nous avons pu contrôler Yancouba Dramé qui a fini par laisser tomber. Après leur séparation Y. Ba est reparti chez lui. Il nous a tous surpris quand il est revenu et a asséné un coup de poignard au niveau de  la poitrine  de son protagoniste».

    A lire également  Drame à Bakel : La foudre décime une famille

    A en croire toujours le témoin, « il a même continué de rouer des coups de couteau quand Yankhoba est tombé par terre. C’est grâce à l’intervention des riverains que nous avons enlevé yancouba de ses mains. Nous avons essayé de stopper l’hémorragie mais sans succès. Quand nous avons constaté la gravité de la blessure on a pris un taxi pour l’emmener à la caserne des sapeurs-pompiers des parcelles assainies. »

    «Après que sa victime fut secourue vers les sapeurs-pompiers Y. Ba était resté sur place avec son couteau en menaçant les riverains . »

    Après sa cavale il est parti se refugier chez son oncle maternel au village de Sanar, dans le  département de Saint louis. Par la suite il a été cueilli par les pandores puis livré au commissariat  des parcelles assainies.

    D’après une source,  l’accusé a reconnu  sa culpabilité, mais il dit ne pas jouir de toutes ses facultés mentales. « Je reconnais avoir poignardé mortellement Yancouba Dramé, mais j’étais sous l’emprise de l’alcool », a déclaré Y. Ba

    Le rapport du médecin légiste démontre  que « la mort est due à une plaie traumatique et profonde atteignant la base du cœur avec hémorragie interne et externe nerveuse à la suite de coups et blessures avec objet pointu et tranchant ».

    Après une garde à vue prolongé de 96 Heures il a finalement été déféré au parquet ce matin .

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles