More

    Drame au HLM Hann Mariste: Un commerçant âgé de 52 ans retrouvé mort par pendaison

    Un homme âgé d’une cinquantaine d’années à été retrouvé pendu dans son domicile au HLM Hann Mariste. Isolée dans son voisinage et de sa famille, la victime est connue des gendarmes suite à de nombreuses plpendu-640x320aintes déposées contre lui pour des affaires commerciales. Mais, la victime n’avait jamais voulu rencontrer les pandores. C’est dans ce contexte litigieux que son corps a été découvert sans qu’une piste d’enquête ne soit clairement privilégiée.

    Les faits se sont déroulés dans la nuit de samedi 9 au dimanche 10 juillet. En effet, vers 2 heures, une jeune homme a trouvé le corps sans vie de son père dans le couloir de leur domicile.

    Informés de la découverte macabre qui s’apparenterait à un suicide, les éléments de la brigade de gendarmerie de Hann se sont vite dépêchés sur les lieux. Sur place, les pandores ont découvert un corps suspendu en l’air soutenu par un câble de rallonge electrique.

    Commerçant et père de 4 enfants, M.D avait 52 ans. Il vivait seul avec son fils âgée de 20 ans dans leur maison des HLM Maristes. Selon les premières informations, l’homme serait  lourdement endetté. Il aurait fait l’objet de plusieurs plaintes de ses créanciers à la gendarmerie.

    Convoqué à plusieurs reprises, ce dernier n’a jamais répondu aux convocations de la gendarmerie. Selon l’un de ses victimes,  » M.D lui avait pris des bagages et s’était engagé à payer. Par la suite il est resté introuvable. »

    A lire également  Cheikh Oumar Hanne Dg du Coud : " L'Ofnac ne m'a jamais attaqué "

    D’après les membres de sa famille, le commerçant « a toujours mené la belle vie ».  « Mais depuis quelques temps, il aurait perdu tout son argent et sombré dans l’alcool« .  « Il ne supporterait pas d’être devenu pauvre, c’est pourquoi il a décidé de vivre loin de sa famille » a déclaré un de ses frères.

    A lire également  Condamnée pour licenciement abusif... : la Bsic "refuse" de payer et évoque des difficultés

    Selon ce parents, « depuis plus de 5 mois (son) frère ne répondait plus à (leurs) appels . On n’avait plus de ses nouvelle. »

    Descendu dans le quartier pour recueillir le témoignage des voisins, le reporter de Senenews a remarqué que, pratiquement, personne ne le connaissait dans le voisinage. « Simplement,  parce qu’il ne sortait jamais de chez lui » a témoigné un des riverains .

    De sources judiciaires, le domicile de la victime n’avait pas d’électricité. Aussi, notre source a fait savoir qu’à chaque fois que les gendarmes s’étaient déplacés au domicile du défunt dans le cadre des plaintes déposées contre elle par  ses créanciers, c’est son fils qui parlait aux visiteurs à travers une porte entrebâillée.

    En attendant de tirer au clair l’affaire de cette mort suspecte, le corps sans vie de la victime a été acheminé à l’hôpital pour les besoin de l’autopsie.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles