More

    DSP2016-2020/ Revue du portefeuille BAD: Voici le discours du ministre Birima Mangara

    • Madame la Directrice Générale de la Région Afrique de l’Ouest de la Banque Africaine de Développement,
    • Monsieur le Représentant Résident de la Banque Africaine de Développement,
    • Chers collègues Ministres,
    • Mesdames, Messieurs les représentants des Partenaires Techniques et Financiers ;
    • Mesdames, Messieurs les représentants de la société civile ;
    • Mesdames, Messieurs les représentants du secteur privé ;
    • Mesdames, Messieurs les représentants des départements ministériels et des institutions publiques
    • Chers invités
    • Mesdames, Messieurs,

    C’est un grand plaisir pour moi de vous accueillir ce matin, Madame Marie Laure Akin OLUGBADE, Directrice Générale en charge des opérations de l’Afrique de l’Ouest, dans le cadre du renforcement du dialogue entre la République du Sénégal et la Banque Africaine de Développement.

    Je voudrais tout d’abord, vous souhaiter la bienvenue et vous exprimer mes sincères remerciements pour avoir bien voulu honorer de votre présence cette importante rencontre qui constitue un moment  de restitution des résultats de la mission de revue à mi-parcours du document de stratégie pays (DSP) 2016-2020 et de la revue du portefeuille de la BAD au Sénégal.

    Madame la Directrice Générale,

    Cette revue qui se déroule depuis quelques jours en collaboration avec toutes les parties prenantes a adopté une approche combinée de l’évaluation de la mise en œuvre du DSP 2016-2020 et de la performance du portefeuille de la Banque au Sénégal.

    Il s’agit d’évaluer la pertinence des axes stratégiques d’intervention de la Banque au Sénégal, surtout notre changement de statut que je me réjouis de rappeler.

    En effet, depuis janvier 2018, le Sénégal est passé de pays accédant uniquement aux ressources concessionnelles du guichet du Fonds Africain de Développement (FAD) et, au cas par cas, aux ressources du guichet non-concessionnel du guichet BAD, au statut de pays-mixte ; c’est-à-dire, pouvant accéder à la fois à une partie de ses ressources concessionnelles et de façon permanente aux ressources non-concessionnelles du Groupe de la Banque.

    A mi-parcours, le DSP (2016-2020) du Sénégal a surtout bénéficié des ressources du guichet BAD ; même si,  une mobilisation accrue des ressources au guichet BAD s’est opérée avec notre nouveau statut de pays mixte.

    Rien que sur l’année 2018, un montant record de 478,5 millions d’Unités de compte, soit 377,52 milliards de FCFA  est en cours de mobilisation et le  montant total de ressources mobilisées à mi-parcours s’élève à 795,98 millions d’Unités de compte, soit 628 milliards de FCFA.

    Le portefeuille actif de la Banque au Sénégal comprend, au 30 juin 2018, vingt-huit (28) opérations pour un volume total net d’engagements de 811,86 millions d’Unités de compte, soit 640,54 milliards de FCFA.

    Ce montant est réparti comme suit :

    • 681,54 millions d’Unités de compte, soit 537, 72 milliards de FCFA pour le secteur public ;
    • et 130,32 millions d’Unités de compte, soit 102,82 milliards de FCFA pour le secteur privé.

    Le portefeuille du secteur public comprend les projets nationaux et les opérations régionales.

    Le portefeuille des projets nationaux actifs comprend 18 opérations pour un volume total net d’engagements de 606,11 millions d’Unités de compte, soit 478,21 milliards de FCFA.

    Le taux de décaissement est de 20,6% du fait que le portefeuille est relativement jeune avec un âge moyen de 3 ans.

    La répartition sectorielle des projets nationaux montre que 70,3% des financements octroyés par la BAD vont dans le secteur des « Infrastructures » qui occupe une part importante de l’enveloppe allouée au Sénégal. Parmi les projets phares du secteur, on peut citer Train Express Régional (TER) approuvé en juin 2017 et dont le taux actuel de décaissement est de 20,9%. Les autres secteurs du portefeuille portent respectivement sur « l’Eau et assainissement » avec 13,3% des financements ; le Secteur rural (11,6%) ; le Social (4%) et la Gouvernance (0,8%).

    A lire également  Infrastructure : L’AIBD a coûté 407 milliards, selon son Dg

    Quant aux opérations régionales qui impactent le Sénégal, elles portent sur 4 projets pour un montant cumulé de 75,43 millions d’Unités de compte, soit 59,51 milliards de FCFA. Les opérations financées concernent le secteur des « Infrastructures » (70,5%) et le Secteur rural (29,5%).  Le taux moyen de décaissement de ces opérations est d’environ 20%.

    Ces projets multinationaux  concernent le Sénégal ainsi que d’autres pays de la sous-région, notamment la Gambie, la Guinée Bissau, la Mauritanie, la République de Guinée et le Mali.

    Parmi ces projets, je peux citer la construction du pont trans-gambien pour l’amélioration du transport transfrontalier dont l’inauguration par les deux chefs d’Etats est  programmée en décembre 2018.

    S’agissant du guichet du secteur privé de la Banque au Sénégal, les engagements sont de 135,57 millions d’unités de comptes, soit environ 106,96 milliards de FCFA avec un taux de décaissement global de 96,5%.

    A lire également  Secteur bancaire zone Uemoa: La situation reste délicate, selon le FMI

    Ces opérations portent sur les projets suivants :  

    • l’Autoroute à péage Dakar-Diamniadio (Phase1) ;
    • l’Aéroport International Blaise Diagne (AIDB);
    • la Centrale électrique de Sendou ;
    • et le Projet Rizicole de la Compagnie Agricole de Saint-Louis du Sénégal (CASL).

    Madame la Directrice Générale,

    La dernière revue annuelle du portefeuille qui a eu lieu en novembre 2017, avait indiqué que la performance du portefeuille de la Banque au Sénégal est jugée satisfaisante et cette amélioration continue de la qualité de notre portefeuille de projets est le résultat d’efforts combinés de la BAD et de l’ensemble des structures nationales concernées.

    Votre institution a toujours manifesté sa disponibilité à appuyer nos stratégies de développement économique et social et le Sénégal se félicite de votre accompagnement constant dans le cadre de la recherche de solutions efficaces aux problèmes qui nous interpellent.

    C’est dire que la BAD demeure un partenaire privilégié du Sénégal en matière de coopération au développement.

    Madame la Directrice Générale,

    Mesdames, Messieurs,

    Cette revue à mi-parcours  nous a offert l’occasion d’assurer une large concertation entre les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de notre programme de coopération en vue d’en identifier les principales contraintes et de formuler des recommandations appropriées pour une meilleure efficacité dans la réalisation des activités.

    Même si la situation globale du portefeuille des projets s’est améliorée, des efforts restent encore à fournir sur certaines questions. C’est pourquoi, j’ai demandé à mes services de trouver des solutions aux problèmes identifiés et qui relèvent de notre responsabilité.  

    Je souhaite donc que les résultats issus de cette restitution fassent l’objet d’un suivi régulier pour assurer une mise en œuvre efficace des actions identifiées en vue d’une meilleure exécution  des projets inscrits dans le Plan d’actions Prioritaires du Plan Sénégal Emergent (PSE).

    Enfin, Madame la Directrice Générale,  permettez-moi de vous renouveler nos sentiments de gratitude en vous assurant que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour vous accompagner dans l’accomplissement de votre mission au Sénégal.

    En souhaitant plein succès à nos travaux, je déclare ouverte la séance de restitution des résultats de la revue à mi-parcours du Document de Stratégie Pays (DSP) 2016-2020 combinée à la revue du portefeuille de la BAD au Sénégal.

    Je vous remercie de votre aimable attention.

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles