Echec de la motion de défiance: Le président sud africain sauve sa tête

Avec un total de 198 voix en faveur de son maintien (177 en faveur de son départ), Jacob Zuma a encore une fois échappé à une possible destitution. Depuis le début de son mandat en 2009, le président sud-africain a été la cible de nombreuses motions de défiance au Parlement. De l’affaire Nkandla au « Guptagate », Jacob Zuma s’est empêtré dans une série de scandales mélant politique, conflits d’intérêts et soupçons de corruption.

Avec RFI

Comments are closed.