Editorial : le monstre reprend du service

imgresEn montant sur ses grands chevaux pour dire à haute et intelligible voix que ceux qui ont filé les informations aux journalistes seront traqués, le ministre des Forces armées dévoilent au grand jour sa méconnaissance de son département. Augustin Tine ne comprend toujours que la grande muette s’est muée en une grande bavarde et que rien ne peut mettre un terme à ce processus. En bon chef, Augustin Tine aurait plutôt cherché à savoir pourquoi les langues se mettent subitement à claquer dans l’armée. En effet, le malaise est réel, surtout chez les Officiers, à la suite de la publication du Plan annuel de mutation (Pam) 2015. Ainsi, pour éviter que la presse ne porte sur la place publique cette profonde crise, l’Etat-major a décidé d’anticiper en semant la peur dans le camp des journalistes. Jusque-là, la presse a eu une attitude on ne peut plus responsables mais du côté du pouvoir l’on semble décidé à casser du journaliste. Face à cette situation, les journalistes doivent unir leurs forces pour répliquer…

Commentaires

commentaires