More

    Égypte : explosion meurtrière près de la cathédrale copte du Caire

    Une explosion survenue dimanche près de la cathédrale copte Saint-Marc du Caire a fait au moins 25 morts, selon les autorités égyptiennes. Cette attaque présumée n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

    Au moins 25 personnes ont été tuées, dimanche 11 décembre, dans une explosion près de la cathédrale copte Saint-Marc du Caire, en Égypte, a affirmé la télévision d’État, citant le ministère de la Santé. Cette attaque présumée n’a pas été revendiquée dans l’immédiat.

    « On sait que c’est une bombe qui a explosé juste à côté de la grande cathédrale du Caire, située à deux pas du centre-ville, rapporte Éric de Lavarène, correspondant de France 24 en Égypte. C’est pourtant un endroit très protégé et la bombe était placée à l’intérieur du périmètre de sécurité. »

    L’imam d’Al-Azhar, la plus haute institution de l’islam sunnite en Égypte, a condamné l’attentat. Dans un communiqué, Ahmed al-Tayeb a qualifié l’attaque « d’explosion terroriste infâme qui a visé des âmes innocentes ».

    La première fois que la cathédrale est attaquée

    La cathédrale Saint-Marc est le siège du patriarcat copte d’Égypte. Les coptes orthodoxes représentent près de 10 % de la population égyptienne et constituent l’une des plus anciennes et des plus nombreuses communauté chrétienne du Moyen-Orient.

    A lire également  Egypte : un mort dans le crash d'une montgolfière

    « C’est la première fois que la cathédrale est attaquée, précise notre correspondant. Et c’est la première attaque terroriste contre les coptes depuis plusieurs années. Ce qui inquiète beaucoup au Caire même s’il n’y a toujours pas eu de revendication. »

    Cette explosion survient deux jours après un attentat à la bombe perpétré contre un check-point de la capitale égyptienne. Six policiers ont été tués et trois autres blessés dans cette attaque revendiquée sur les réseaux sociaux par le Hasm, un groupe terroriste que les autorités affirment être affilié aux Frères musulmans.

    A lire également  Guinée-Bissau : les médias en portugais émettent à nouveau

    Dans la soirée de vendredi, un autre attentat à la bombe a eu lieu dans la province de Kafr al-Cheikh, au nord de la capitale égyptienne, tuant un passant et blessant légèrement deux policiers. Cette seconde attaque n’a pas été revendiquée.

    Avec AFP et Reuters

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles