More

    Enquête-Réhabilitation du stade LSS: Un autre scandale en vue

    Ils sont certainement nombreux, les observateurs, à bondir de leur chaise en apprenant que la réhabilitation du stade Leopold Sedar Senghor va  coûter 40 milliards F Cfa. L’annonce est du ministre des Sports. « Le stade Leopold Sédar Senghor va être encore retapé. Beaucoup de milliards vont être injectés dans ce stade qui sera complètement transformé. Les estimations tournent autour de 40 milliards F Cfa. » a déclaré Mactar Ba, dans les colonnes du journal Vox Populi.

    Sans être spécialiste, nous savons que pour la réhabilitation du stade LSS, on n’a pas besoin de dépenser 40 milliards Fcfa. Car, avec un tel montant, l’ Etat du Sénégal peut se taper 4 stades flambant neufs avec plus de places.

    Figurez vous que le stade LSS, construit en 31 octobre 1985, a coûté 9 milliards F cfa avec une capacité de 60 000 places. Le financement du stade est le fruit de la coopération sino-sénégalaise. Question:  comment se fait-il que le coût de la réhabilitation d’un stade soit plus élevé que le coût de la construction?  On me rétorquera sans doute que les prix ont augmenté depuis 1985. Soit! Mais à ce coût? c’est quand même exagéré M. le ministre. 

    D’ailleurs, une enquête menée par Dakar7 travaux d’infrastructures sportives en Afrique, permet d’avoir une idée sur les cout sur le marché international. 

    Dans une étude comparative, le site Mays Mouissi. com . a sélectionné 22 stades répartis en Afrique de l’Ouest, du Centre et en Tunisie. Pour chacun de ces stades, nos confrères ont recherché les coûts de construction en rapport avec leur capacité d’accueil. Ils ont répartis  en 3 groupes:

    Constructions des enceintes dont la capacité est comprise entre 50 000 et 60 000 places

    Dans cette catégorie les coûts de construction varient de 18 milliards FCFA pour le stade malien du 26 mars de Bamako (60 000 places) à 163 milliards FCFA pour le stade omnisports Paul Biya de Yaoundé (Cameroun) en cours de construction et de même capacité. Le stade de Yaoundé devrait accueillir les matches de la coupe d’Afrique des Nations en 2019

    Entre ces 2 enceintes on trouve le stade d’Ebimpe d’Abidjan en cours de construction dont la capacité d’accueil annoncée est de 60 000 places. Construit par les chinois à titre gracieux, ses travaux couteront 50 milliards FCFA, à peine 1 milliard de plus que le Stade olympique de Radès, lui aussi doté 60 000 places et qui couta 49 milliards. Bien que disposant de 10 000 places en moins que les 2 enceintes précitées, le stade omnisport Bwang Bakoko de Douala (Cameroun) aura couté à la fin des travaux une somme 3 fois supérieure (soit 150 milliards FCFA).

    Coût de construction des enceintes dont la capacité est comprise entre 50 000 et 60 000 places

    Construction des enceintes dont la capacité est comprise entre 30 000 et 49 999 places

    Dans cette seconde catégorie, le cout de construction/rénovation d’une enceinte de 40 000 places varie entre 13 milliards FCFA pour le Baba Yara Stadium de Kumasi (Ghana) à 92 milliards FCFA pour le stade omnisport Omar Bongo de Libreville (Gabon). A titre de comparaison, la rénovation de l’Accra Sports Stadium, lui aussi de 40 000 places,  n’a coûté que 16 milliards FCFA.

    A lire également  Décès de Moussa Cissoko de l’association des familles des victimes du bateau « Le Joola »

    Alors que la rénovation de stade omnisports Omar Bongo de Libreville toujours inachevé a déjà absorbé 92 milliards de FCFA, le stade de l’amitié sino-gabonaise d’Agondjé (Gabon) qui bénéficie de bien meilleurs aménagement n’a coûté que 30 milliards  FCFA. Ce qui est une curiosité aux yeux des observateurs avertis. Et pourtant, avec 92 milliards Fcfa, le Gabob pouvait construire même 2 stades de dernière génération. Et comme au Sénégal, les autorités gabonaises doivent des explications aux populations. 

    Ailleurs en Afrique, les coûts sont plus raisonnables. C’est le cas du stade angolais de Benguela (35 000 places) et de Cabinda (20 000 places) inaugurés en 2009. Ils ont coûté respectivement 58 et 43 milliards FCFA tandis que la construction du stade de Bata (35 700 places) en Guinée Equatoriale coûté 40 milliards FCFA.

    A lire également  Nécrologie: le comédien Baye peul n'est plus
    Coût de construction des enceintes dont la capacité est comprise entre 30 000 et 49 999 places

     Construction des enceintes dont la capacité est comprise entre 15 000 et 39 999 places

    Enfin dans cette 3e catégorie, les couts de construction d’un stade de 20 000 places varient entre 10 milliards FCFA pour l’Essipong Sports Stadium de Sekondi-Takoradi (Ghana) à 56 milliards FCFA pour le stade de Port-Gentil(Gabon) toujours en construction.

    Dans cette catégorie, les 2 autres stades gabonais de capacité équivalente figurent également parmi ceux dont les travaux ont couté le plus cher. C’est le cas notamment du stade de la Rénovation de Franceville de 22 000 places (50 milliards FCFA) et le stade d’Oyem de 20 000 places (48 milliards FCFA).

    Coût de construction des enceintes dont la capacité est comprise entre 15 000 et 39 999 places

    Les autres enceintes de 20 000 places ont respectivement coûté 35 milliards pour le stade de Lubango (Angola), 20 milliards pour le stade de Bafoussam(Cameroun), 18 milliards pour le stade de Limbé (Cameroun).

    Enfin la construction du stade de Tamalé au Ghana (21 017 places) couta 10 milliards FCFA tout comme le stade de Malabo en Guinée Equatoriale (15 250 places).

    Afrique : Coût des enceintes sportives

    L’analyse du site se base uniquement sur les capacités d’accueil des enceintes et ne tient pas compte des coûts supplémentaires induits par la qualité des infrastructures et des équipements annexes.

    Au Sénégal, la réhabilitation des stades est un marché qui suscite des appétits. Jusque-là, seule l’entreprise CSTP de Mbaye Faye rafle les marchés. Un monopole dénoncé par beaucoup d’acteurs dans  le milieu du BTP

    Dakar7.com

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles