More

    ESCROQUERIE : 2 frères guinéens arrêtés pour charlatanisme

    Agés respectivement de 20 et 19 ans, M. S. Diallo et M. M. Diallo faisaient de cette pratique un véritable métier. En effet, les deux garçons quittaient tous les jours leur domicile à la «recherche des personnes à escroquer ».

    Ce samedi 27 août, de Thiaroye à Ouakam en passant par Mermoz, le nommé M. S. Diallo a intercepté la demoiselle Ng. Diop à 18h 50 mn pour lui demander de l’aide à retrouver son «père marabout qui conduisait un 4X4 blanc ». Cette dernière lui répondit qu’elle n’habitait pas là-bas et qu’elle ne connaissait pas ce marabout au 4X4 blanc.

    Soudain, un autre garçon approche et il dit  à la fille de demander à ce garçon de l’aider à retrouver son père marabout. C’est ainsi  que  M. S. Diallo dit à la jeune fille que ce jeune homme partait à l’hôpital pour voir sa sœur malade.

    «Comment le savez-vous ?», demanda-t-elle au jeune charlatan. «Eh bien, moi je suis marabout comme mon père», lui répondit M. S. Diallo qui demanda à Ng. Diop de tendre sa main. «Après ses manœuvres, une fumée dégageait de ma main, et je l’ai aussitôt retiré», a déclaré la jeune fille aux enquêteurs.

    «Tu vas mourir dans 7 jours»

    Vu que la fille n’était pas trop emballée même si une fumée se dégageait de sa main, M. S. Diallo lui dit qu’il ne lui restait que 7 jours à vivre. Paniquée face à cette révélation, mais elle a su affronter la situation et lance au charlatan «Tu crois en Dieu  toi? ». Là, ils ont su que le plan d’aujourd’hui a échoué et le grand frère s’est retiré. C’est ainsi que MelleNg. Diop a eu le courage d’alerter les passants qui ont appréhendé le jeune frère et l’ont conduit chez les gendarmes en faction non loin des lieux.

    A lire également  Niger: Le choléra fait 13 morts

    Interrogé, M. M. Diallo reconnait les faits et décrie son grand frère M. S. Diallo  comme étant l’initiateur de cette pratique car lui faisait-il croire «c’est un moyen rapide pour gagner de l’argent».

    Un transport effectué à Pikine a permis d’appréhender M. S. Diallo qui apparemment n’en était pas à sa première fois. Il a été trahi par un smartphone de marque Samsung trouvé sur lui. Et l’adresse messager de ce téléphone a permis d’identifier le propriétaire, un certain   M. Guèye à qui ces deux frères guinéens avaient subtilisé  aussi ses 15.000F.

    Ils ont utilisé le même procédé avec le sieur Guèye qui raconte: «Ce jour-là,  un homme  (M. S. Diallo Ndlr) m’a  demandé de l’aider à retrouver son père. Au moment de notre conversation, un autre (M. M. Diallo) a intervenu et glorifiait les exploits mystiques de l’homme que j’avais en face de moi. J’ai fini par le croire. Par la suite, il m’a demandé de lui remettre mon téléphone et 15.000F. Quand je lui ai remis ça, il m’a demandé de lui tourner le dos et lorsque  je me suis retourné, je n’ai plus revu leur ombre ».

    Face à ces accusations accablantes, M. S. Diallo finit par les reconnaître. Leur garde à vue levée, les deux frères ont été remis au parquet pour escroquerie par charlatanisme.

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles