More

    Eventualité d’une grâce pour Hussein Habré : Sidiki Kaba recadré

    sidikiLa sortie du ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba sur l’éventualité d’une grâce qui pourrait être accordée à l’ancien Président du Tchad, M. Hussein Habré condamnée par les Chambres africaines extraordinaires à la prison à perpétuité, n’agrée pas tout le monde. Dans les colonnes du journal Le Quotidien paru ce jeudi 2 juin, le représentant de l’Union africaine dans la création des Chambres africaines extraordinaires, M. Robert Dossou recadre le ministre de la Justice. A l’en croire, dans un pareil cas, l’octroi de la grâce doit être conditionné à une courtoisie diplomatique qui voudrait que l’Union africaine soit impliquée. Et de préciser : « la procédure n’est pas arrivée à son terme. Hussein Habré n’est pas définitivement reconnu coupable. Pour l’instant, on ne sait pas si ses avocats vont interjeter appel. Par conséquent, Hussein Habré bénéficie encore d’une présomption d’innocence ». Selon lui, le Sénégal a jugé l’ancien Président tchadien au nom de l’Union africaine. Quant au procureur près des Chambres africaines extraordinaires, M. Mbacké Fall, il estime que la grâce présidentielle st une prérogative du Président de la République qui peut l’accorder à n’importe quel condamné. Pour lui, « le ministre de la Justice est une autorité qui est libre d’avoir une vue sur la question. Et elle peut l’exprimer valablement. D’ailleurs dans les colonnes du journal Le Quotidien, le directeur de l’Institut des droits de l’homme et de la paix (Ihdp), M. Samba Thiam livre son opinion sur le sujet. « Grâce pour Habré ? Ce sera juridiquement compliqué. Si on était dans cadre du système juridique sénégalais, une telle éventualité serait envisageable. Les Chambres extraordinaires africaines ont jugé Hussein Habré au nom de l’Afrique et non de celui du Sénégal ». Le professeur de Droit, M. Mamadou Yaya Diallo va plus loin : « Juridiquement parlant, je ne vois pas comment le Président de la République du Sénégal peut accorder la grâce à quelqu’un qui est condamné pour des crimes non pas de droit commun mais pour des crimes internationaux ».

    A lire également  MALÈM HODDAR : PLUS DE 800 CASES EFFONDRÉES À SAGNA

    DAKAR7.COM

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020 
    A lire également  Médina : De faux policiers séquestrent un homme...
    Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles