Éventuelle arrestation Sonko : Le FDS Met en garde Macky.

Le déchainement politico-médiatique contre Ousmane Sonko est révélateur de la panique qui s’est emparée du pouvoir depuis sa débâcle électorale du 23 février 2022. En effet, la victoire écrasante de Yewwi Askan Wi dans les plus grandes villes du pays lors des dernières élections territoriales a provoqué un traumatisme chez Macky Sall. Le Chef de l’Etat est habité par la psychose d’une cohabitation politique à l’issue des législatives de 2022 qui anéantira définitivement son rêve fou de troisième mandat. C’est pourquoi toute la meute se déchaine, avec lâcheté, sur le leader de PASTEF et membre éminent de Yewwi Askan Wi.
FDS-Les Gulewaars met en garde le pouvoir contre toute volonté de se servir de la justice comme bras armé pour écarter Ousmane Sonko des échéances électorales à venir. La résistance populaire qui l’a libéré des griffes du pouvoir de Macky Sall reprendra de plus belle pour démontrer que la souveraineté appartient au peuple et non à une caste de conspirateurs.
Voilà plus d’une année qu’une procédure judiciaire reposant sur un complot d’Etat crapuleux et des accusations fantaisistes est enclenchée pour prendre en otage un opposant devenu maire par la volonté de nos concitoyens de Ziguinchor. Un terme doit être immédiatement mis à cette prise d’otage pour permettre au maire de Ziguinchor de se mettre, sans restrictions, au service de ses mandants. FDS-Les Guelwaars exige la fin du contrôle judiciaire sur Ousmane Sonko. Il est inacceptable que des magistrats aux ordres s’acharnent sur des innocents comme Ousmane Sonko et Barthelemy Dias pendant que des trafiquants de faux-billets et des auteurs de malversations financières continuent de vaquer librement à leurs occupations, sous la bénédiction du Chef de l’Etat.
FDS-Les Guelwaars appelle l’opposition debout et toutes les forces vives de la Nation à se tenir prêts pour faire échec à la volonté de Macky Sall de faire de la justice un instrument de règlement de comptes politiques.

Comments are closed.