More

    Extrait du discours de Barack Obama à la Convention démocrate

    etats-unis obama discours état union_0« Cet homme va nous manquer » écrit l’éditorialiste du New York Times, qui caractérise les campagnes d’Hillary Clinton et de Donald Trump dans son titre : « De la liberté à la peur ». « Le président Obama a répondu au message de peur de Trump avec un discours d’espoir fort et vibrant, comme je n’en n’avais jamais entendu » écrit l’éditorialiste. Barack Obama a été très clair, « Nous n’avons pas peur du futur » a-t-il dit. « Difficile de ne pas se contenter de citer son discours, poursuit l’éditorialiste, tant il a été émouvant et inspirant ». « Quels que soient ses défauts, il a été plus que notre président, il a également été notre poète national ».

    Tous les journaux s’accordent à dire que le discours de Barack Obama est celui d’une fin de mandat mais aussi un discours de campagne. Pour « Obama battre Trump est une affaire personnelle » explique le New York Times.
    Pour le Washington Post, « Trump à lui seul justifie l’intervention passionnée d’Obama ». Le président a expliqué pourquoi les changements dont le pays a besoin sont possibles uniquement avec Hillary Clinton, ils ne viendront pas de Trump.  Obama a fortement plaidé pour la continuité « L’Amérique que je connais est digne et généreuse » a-t-il dit. « C’était une description, c’était aussi un espoir » conclu l’éditorialiste.

    A lire également  Saly sans courant depuis 48 heures : Une autre ombre sur le tourisme
    A lire également  La mère de Diao Baldé se confie: "Pourquoi mon fils porte ce nom"

    « Obama a montré qu’il se battrait contre Trump jusqu’au bout »,  titre le Los Angeles Times. Il y a 12 ans dans son discours à la Convention démocrate Obama disait « Il n’y a pas une Amérique libérale et une Amérique conservatrice, il n’y a que les Etats-Unis d’Amérique », il n’a pas répété ces phrases, il savait que cela ne fonctionnerait plus aujourd’hui dans un moment de division et de rancœur, estime l’éditorialiste. « C’est assez inhabituel pour un président d’attaquer si franchement un des candidats à sa succession ».  « Il est en campagne encore une fois, non pas pour lui, d’après le Los Angeles Times, mais pour définir comment l’histoire le jugera ».

    dakar7.com

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles