Fausse alerte à la bombe : Abdoulaye Daouda Diallo réfute la thèse de simulation

En visite à Radisson hier, Le ministre de l’intérieur Abdoulaye Daouda Diallo refuse la thèse de simulation concernant la fausse alerte à la bombe Signalée à l’hôtel : « ce n’était pas une simulation. Objectivement cela n’en était pas une, c’était une alerte et nous n’avons pas le droit de ne pas réagir. Ce n’est pas du tout une simulation, même si cela nous a permis de faire un bon exercice de simulation », dira-t-il. L’enquête quant à elle se poursuit, a dit le ministre, indiquant qu’on va remonter tous les appels. Cependant, selon Abdoulaye Daouda , l’appel pourrait ne pas provenir de la France comme indiqué ce matin par la presse. «On va débusquer la personne à l’origine de cela et les conséquences judiciaires seront tirées. Les premiers chiffres du numéro poussent à croire que c’est un numéro qui est d’origine française, mais dans le système « roaming » actuellement n’importe qui peut aller n’importe où dans le monde maintenant en conservant son numéro d’origine de pays. Il peut s’agir d’un numéro français qui pourrait être utilisé au Sénégal ou dans la sous-région, ou un peu partout dans le monde pour cela en tout cas l’enquête est en cours et les conséquences à tirer dès que les résultats seront connus ».

Commentaires

commentaires