More

    Fidak 2015 : de gros couacs notés à l’ouverture

    Ok 1Ok 2Même si officiellement la 24 Foire internationale de Dakar (Fidak) a été ouverte, le samedi 05 décembre dernier, force est de constater que, sur le terrain, on ne dirait pas qu’elle a débutée. En effet, au Pavillon Brun, où exposent les différents ministres, c’est plus un chantier que les visiteurs aperçoivsent à la place des chantiers. A l’exception du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, les autres départements ministériels et leurs directions ne ont visible que par les inscriptions mentionnées à l’entrée. Toutefois, il faut relever que la faute n’incombe pas aux exposants mais plutôt à la Direction du Cices, chargée de l’organisation. Pour cause, les stands n’ont été remis aux exposants que le jour de l’ouverture de la Foire d’autant plus qu’une importante quantité de riz était stockée sur les lieux.
    Au niveau des autres pavillons, le même décor est perceptible. Pis, à l’entrée jouxtant la Sicap Foire, des étrangers s’affairent autour des formalités de dédouanement de leurs marhandises sous l’oeil vigilant des soldats de l’économie, présents en grand nombre. Idem à l’intérieur où ce n’est pas encore la grande affluence encore moins lanimation habituelle marquée par un tohu-bohu indescrptible. Autant d’impairs qui reposent sur la table la pertinence d’annualiser la Fidak. Car, du temps où la Fidak était bi-annuelle, il y avait plus d’engouement et des exposants de qualité différent du Sandaga bis que l’on connait de nos jours.
    www.dakar7.com

    A lire également  Utilisation de données personnelles : Les pratiques de Orange mises à nu

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles