More

    Fidak 2015 : Des chargeurs des régions se félicitent de leur participation grâce au Cosec

    Cosec bisLe Conseil sénégalais des chargeurs (Cosec), sponsor officiel de la Foire internationale de Dakar (Fidak), tient à marquer son territoire à l’occasion de l’édition de cette année. Et le Cosec ne lésine pas sur les moyens. Pour ce faire, fidèle à son habitude, le Cosec a déplacé pour l’édition de cette année dans chaque région que compte le Sénégal, un exposant. Tous  sont pris en charge par le Cosec qui se charge de la location de leur stand, de leur déplacement ainsi que de toutes leurs autres prises en charge pour les besoins de la Fidak. Au grand bonheur de ceux-ci.
    Lamine Sadio, sélectionné par la Chambre des métiers de Sédhiou pour représenter cette région, ne peut que se féliciter de cette iniative du Cosec. Tout heureux, il indique : « Je félicite le Cosec qui est en train de bien nous accompagner. Tu dois beaucoup à celui qui te prend tout en charge pour exposer à la foire. Donc, je dois beaucoup au Cosec ». Fatoumaté Konaté, venue exposer ses produits pour le compte de la région de Ziguinchor, elle aussi, s’en frotte les mains. « Nous remercions le Cosec. Nous sommes contents de son accompagnement pour participer à cette foire. Qui t’aide à obtenir un stand à la foire de Dakar, tu ne peux que le remercier et le féliciter. C’est la première fois que je viens participer à la Fidak. Jusqu’ici, j’ai eu à participer à des foires mais de moindre envergure », soutient-elle. »
    Même son de cloche de la part de la part de Mamadou Ndiaye qui n’en est pas à sa première participation prise en charge par le Cosec, après avoir été sélectionné par le Chambre des métiers de Saint-Louis, région qu’il présente. Il tire le chapeau au Cosec et met l’accent sur les conditions dont lui et ses autres collègues chargeurs sont mises pour leur déplacement à Dakar. Mamadou Ndiaye soutient : « J’expose des chaussures, sacs, ceintures, porte-feuilles, porte-documents que je fabrique moi-même. Je  suis venu exposer ici depuis le vendredi 4 décembre. Pour le moment, je vends petit à petit, car les clients qui viennent pour la plupart discutent des prix. Mais, je crois qu’ils n’ont pas de l’argent pour le moment et attendent les derniers jours pour acheter. En tout cas, j’espère qu’un grand nombre de mes produits sera vendu d’ici la clôture de la foire ».
    Ce qui fait dire à Fatoumata Konaté de la région de Ziguinchor qui fait des nectars, concentrés, caramels fabriqués à partir de différents produits locaux, qu’elle espère écouler toute sa marchandise. Même si pour elle, l’essentiel est de se faire connaître par la clientèle et de pouvoir la fixer. alors que Mamadou Sadio de la région de Sédhiou qui expose des balefons, koras, tableux d’art ainsi que visuels, sous-verres et même des objets représentant des kangkourangs (esprits de la Casamance), est du même état d’esprit. « Je me suis déplacé jusqu’ici, c’est parce que j’espère que mes objets vont plaîre aux clients qui vont les acheter », assure t-il, confiant.
    www.dakar7.com

    A lire également  Festival de Jazz de Saint-Louis: Levée de l'interdiction par le Gouverneur!

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles