More

    Kédougou : Food For Children et USAID/ YaaJeen au chevet des populations

    L’Association Food For Children(FFC) en partenariat avec le projet d’agriculture pour la nutrition USAID/YaaJeende a organisé hier une cérémonie de lancement d’un paquet de services intégrés dénommé mon alimentation+mon hygiène=mon alimentation. L’activité a eu lieu à l’école élémentaire de Dialacotoba dans l’arrondissement de Sabodala. Elle a été présidée par le sous-préfet Mbaye Sy. Il  a dit toute sa satisfaction par rapport à l’approche qui a était développée par les deux partenaires. Pour permettre aux enfants d’être dans de bonnes dispositions d’études et de réussite et de lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire des ménages en renforçant leur résilience.

     

    20 poules, 50 cailles, 10 jardins maraîchers et arboricoles fruitiers plus un dispositif de lavage des mains avec de l’eau et du savon, c’est le paquet de services intégrés qui a été installé auprès de dix ménages vulnérables à Dialacotoba, dans l’arrondissement de Sabodala. L’initiative est de l’Association Food For Children(FFC) en collaboration avec le projet d’agriculture pour la nutrition USAID/YaaJeende. Revenant sur l’importance de la cérémonie de lancement du paquet mon alimentation+mon hygiène=mon médicament, le président de l’Association Moussa Seydou DIALLO dira : « ce n’est que le début d’une série de placements ». Avant de poursuivre en informant que ladite activité marque le « démarrage » de placement du paquet « auprès de 170 ménages » dans la région de Kédougou. Pour « améliorer la qualité nutritionnelle des ménages, les donner les moyens de garantir une bonne scolarisation et prise en charge sanitaire de leurs enfants et asseoir leur résilience face à l’insécurité alimentaire ».

     

    Le travail qui a permis l’aboutissement de ladite cérémonie est le fuit d’un long processus. A cet effet, dira le sieur Diallo, dans le cadre de notre collaboration avec le projet d’agriculture pour la nutrition USAID/YaaJeende, nous avons « développé une approche « écoles/ménages ». Par cette approche expliquera le président de l’association Food For Children qu’elle a consisté de passer par les établissements scolaires par la formation des comités de gestion des écoles et des gouvernements scolaires sur les techniques de maraîchage et d’arboriculture fruitière, l’aménagement de j’ardins potagers au niveaux des écoles pour améliorer la qualité des repas des écoliers et la formation des élèves sur les questions liées à l’eau l’hygiène et l’assainissement et de nutrition.

     

    . Au total 10 élèves appartenant aux gouvernements scolaires ont été choisis dans les 17 écoles qui ont été ciblées dans cette collaboration. Soit un total de 170 élèves appelés de jeunes volontaires de nutrition communautaire (VNC) touchés. A travers ces derniers, 170 ménages ont été enrôlés pour bénéficier du paquet de services intégrés. Cependant, précise le président de l’association Food For Children « chacun des enfants a la possibilité de parrainer 10 autres élèves » pour permettre à la famille de ces derniers de bénéficier du même paquet.

     

    A terme, la collaboration va permettre de toucher 1700 ménages à travers 1700 élèves issus des gouvernements scolaires. Par ailleurs, le coordonnateur du projet d’agriculture pour la nutrition, Modou Marie Diagne a profité de la cérémonie pour revenir sur sa collaboration avec l’association Food For Children(FFC). A cet effet, le sieur Diagne a laissé entendre que la cérémonie d’aujourd’hui est le « fruit de la collaboration féconde » qu’on n’a eu avec l’association Food For Children. Avant de poursuivre, depuis le démarrage du projet à Kédougou, « nous avons eu à mener des activités d’aménagements de jardins scolaires pour améliorer la qualité nutritionnelle des enfants au niveau des cantines scolaires ». A expliqué le sieur Diagne.

    A lire également  Covid-19 : Les locataires (aussi) se signalent à Macky

     

     

    Toutefois, dans la phase d’extension du projet, notre interlocuteur lance « on s’est rendu compte que l’association menait des activités assez importantes au niveau de certaines écoles ». Cela « nous a valu de conjuguer nos efforts » au niveau de nos zones d’intervention. Lance-t-il. Les cibles du projet concernent les femmes exclusivement. Ce faisant, le projet avait deux possibilités d’entrées. Et Modou Marie Diagne d’expliquer, il y’a des actions que nous « menons » directement au niveau des femmes dans le cadre de la fortification locale pour accompagner les enfants de moins de 5 ans. Ou alors passer par l’école pour atteindre les ménages. Puisque conscient que les élèves sont vecteurs de messages. Le renforcement de capacités développé par l’association en étroite collaboration avec le projet, nous a permis fulmine-t-il de procéder à la « démultiplication au niveau des ménages d’appartenance des élèves ».

     

    Très satisfait à la suite de la visite qui a été effectuée au niveau du jardin scolaire de l’école de Dialacotoba, des micros jardins réalisés au niveau des ménages et le placement de la volaille (5 cailles, 2 poules), le sous-préfet de Sabodala, Mr. Mbaye Sy ainsi que toutes les autorités, projets et programmes n’ont pas pu cacher leur satisfaction. A ce titre, le sous préfet de Sabodala a laissé entendre que « la remise des kits, le jardinage développé au niveau de l’école et dupliqué au niveau des ménages » est l’une des activités phares que nous avons visité. « Nous exprimons toute notre satisfaction par rapport à ces activités ». Renchérit le Sieur Sy. Il ne fait aucun doute que ce paquet puisse améliorer la qualité nutritionnelle des enfants pour leur permettre d’apprendre et de renforcer la résilience des ménages.

    A lire également  Construction navale de navires: Le groupe français "Piriou" s’installe à Dakar

     

    Suffisant pour notre interlocuteur de lancer « la nutrition au niveau des infants est très importante ». Parce que, relève le sieur Sy même « l’inspecteur l’a dit dans son propos ». C’est pourquoi, poursuit le sous-préfet de Sabodala, nous sommes « convaincus que la nutrition assurée » au niveau des enfants « impactera » forcément sur les performances scolaires au niveau de l’éducation. Mais aussi poursuit il va « renforcer » la nutrition au niveau de la famille. Pour le sous-préfet c’est une « excellente » chose à magnifier. Avant de préciser que l’Etat du Sénégal accorde une importance particulière à tout ce qui touche l’enfance et tout ce qui permet l’homme d’être en bonne santé.

     

    Pour sa part, l’Inspecteur, Jack Bacary Diatta, venu représenter l’inspecteur de l’éducation et de la formation à Saraya Monsieur Hassamiou Thiam. Il a dit toute sa satisfaction. C’est pour moi dit-il une cérémonie de remise de « kits de la vie ».  A en croire l’inspecteur Diatta, c’est un projet et une approche qui a un intérêt aussi bien pour l’Education que pour la santé. Par rapport à son impact sur les performances scolaires, l’inspecteur lance « c’est le paquet intégré alimentation, nutrition et santé très  important au niveau du système éducatif ».

     

    Parce que, poursuit notre interlocuteur, cela permet aux enfants d’avoir « la santé et de booster les performances scolaires ». Présents à la cérémonie,  projets et programmes comme le programme intégré de nutrition dans les régions de Kédougou et Kolda(PINKK), le programme de développement agricole et de l’entrepreneuriat rural(PADER), la délégation générale des bourses de sécurité familiales, la compagnie minière SGO ont marqué leur intérêt pour un suivi et une pérennisation de l’activité.

    Papis Diallo(Correspondant particulier)

     

    Articles récents

    L’ÉTAT DU SÉNÉGAL ASSIGNÉ EN JUSTICE

    Le Sénégal encourt la condamnation aux Etats Unis. Selon l’Obs qui cite Inner City Press, un média spécialisé dans la couverture des...

    OFNAC : 20 RAPPORTS REMIS AU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

    Invitée de l’émission Objection (Sud Fm), la présidente de l’Office national de lutte contre la corruption Seynabou Ndiaye Diakhaté a révélé que...

    URGENT : Décès de Idrissa Diallo maire de la commune de Dalifort.

    C'est une triste nouvelle qui vient de s'abattre sur la coalition Taxawu Sénégal de Khalifa Ababacar Sall. En effet l'un de ses...

    LA NOMINATION DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    Monsieur Abdoulaye DIASSE, titulaire d’un DESS en Finance et d’un Master en Banque, est nommé Secrétaire général du Fonds de Garantie des...

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020

    COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 Décembre 2020  Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL,...

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles