More

    Frais d’installation des Députés: Papa Birame Touré dément Sonko

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    L’Assemblée nationale du Sénégal, la deuxième Institution de la République, fait l’objet de désinformations permanentes de la part d’un Député qui croit avoir trouvé un filon inépuisable, pour être sur le devant de la scène.
    Il est inutile de revenir sur les contrevérités projetées, et qui tentent de faire croire à l’opinion que les Députés ne payaient pas d’impôts, et qu’il y avait, comble de l’absurde, fraude fiscale. « Des pénalités détournées » ont même été réclamées, dans le cadre de cette volonté désordonnée et irrationnelle de nuire à une Institution de la République, dont l’intéressé bénéficie pourtant, et ce, tous les mois, des avantages qu’il dénonce.
    La deuxième vague de désinformations concerne l’affirmation péremptoire et inexacte selon laquelle, les Députés payent 1500 FCFA d’impôts.
    Faut – il le rappeler, selon l’article 101 du Règlement Intérieur « la moitié de cette indemnité est représentative de frais professionnels »?. Les 1500 FCFA évoqués correspondent au minimum fiscal, qui n’a rien à voir avec l’impôt sur le revenu, qui est proportionnel au nombre de parts, question qui renvoie au quotient familial, c’est-à-dire, pour chaque Député, la taille de la famille, le nombre de personnes qui la compose.
    Sur les 165 Députés, seuls 19 ont 5 parts, le maximum de charges, au plan familial, en termes d’épouses et d’enfants, ce qui les exonère.
    Voilà la vérité, celle-là qui est comme le soleil tropical de midi.
    Et voilà que la dernière vague de désinformations évoque 10 millions qui tombent du ciel, pour l’installation des Députés de la XIIIème Législature, et que le Collègue Sonko aurait refusé de prendre. Là également, un démenti formel et sans équivoque s’impose.
    Aucune dotation, pour frais d’installation des Députés, n’a été prévue ni proposée à qui que ce soit.
    Cette dotation n’a jamais existé.
    Il en est de même des prétendus « cinq véhicules au moins » du Président de l’Assemblée nationale qui, depuis le début de la Législature, se déplace avec des véhicules de son parc personnel, dont une Mercedes 500, une Nissan 4×4 achetées sur ses propres deniers.
    L’on est en droit de se demander si la haine peut servir de programme politique, même si l’on tente désespérément de la masquer, en prétendant hurler au nom du peuple, dans le contexte d’une année électorale.
    Et pourtant, la morale et la politique peuvent et doivent cohabiter.

    A lire également  Le débat sur les 200 milliards s’est révélé sans intérêt(Par Par Demba Sow)

    Dakar, le 22 janvier 2018
    Honorable Député Papa Birame Touré

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles