France: l’hommage solennel de la République aux deux policiers tués

hommage à deux policiers en franceLe président François Hollande, avec à ses côté Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, a présidé un hommage, placé sous le signe de l’émotion, au couple tué par un homme se réclamant du groupe Etat islamique. Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police, et Jessica Schneider, ont été tués lundi devant leur domicile de Magnanville (Yvelines) par Larossi Abballa, un homme de 25 ans connu de la justice antiterroriste et du renseignement français. L’organisation terroriste a ensuite revendiqué l’agression. Le moment était effectivement très intense ce matin dans la cour de la préfecture de Versailles, surtout lorsque l’enfant de 11 ans s’est incliné devant le cercueil de son père. On a vu de nombreux policiers qui s’évanouissaient, tellement l’émotion était forte et beaucoup avaient les larmes aux yeux, rapporte notre envoyée spéciale, Emmanuelle Raybaut. Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider ont tous deux été décorés de la Légion d’Honneur à titre posthume. Peu avant 11 heures, le président de la République a prononcé un discours en rappelant l’horreur de ce crime terroriste qui a été commis devant Mathieu, le petit garçon du couple à peine âgé de 3 ans. « Deux fonctionnaires qui ne cherchaient ni gloire, ni honneur, mais qui faisaient leur devoir avec discrétion et rigueur, deux héros du quotidien, un homme et une femme qui partageaient la même vie, qui avaient fondé un foyer et élevé avec amour leur jeune fils Mathieu », a déclaré le président français. Le président a aussi rappelé la détermination de l’Etat à lutter contre le terrorisme. « Mais si nous sommes rassemblés ce matin, ce n’est pas pour rechercher une impossible consolation, mais pour rappeler ce qu’a été le sens même de la vie de Jessica et de Jean-Baptiste. La signification de leur mort est pour affirmer solennellement que la Nation – la France – poursuivra son implacable lutte contre le terrorisme avec plus de détermination encore, en souvenir de leur sacrifice », a martelé François Hollande, qui s’est aussi engagé à prendre des mesures pour renforcer la sécurité des policiers, notamment en préservant leur anonymat. Vers 11h30, les cercueils ont été levés au son de la marche funèbre, chacun porté par six policiers, sous le regard souriant du couple dont le portrait était affiché sur un écran géant. Le président de la République et ses deux ministres sont ensuite allés présenter leurs condoléances aux policiers et à la famille.

Rfi

Comments are closed.