France vs Belgique: 5 questions après la demi-finale

Giroud, Lloris, le plan de jeu, les objectifs des Bleus, le onze de Deschamps pour la finale… FF.fr s’est posé cinq questions après la demi-finale remportée par les Français mardi soir. Et vous propose d’y répondre.
L’équipe de France est-elle définitivement meilleure en contre-attaque ?
Dans l’imaginaire collectif, le jeu en contre-attaque a souvent été assimilé à un football peu reluisant. Car dans la plupart des cas, celui-ci oblige avant tout à bien défendre, laisser la possession à l’adversaire et à être performant dans les transitions offensives. Mais les échecs de l’Allemagne et de l’Espagne dans cette Coupe du monde ont rappelé qu’avoir le ballon le plus longtemps possible ne portait pas toujours ses fruits. Et sur cette compétition, les Bleus ont prouvé que la possession n’était pas forcément leur fort (Australie, Danemark). Alors doit-on pleinement assumer que l’équipe de France est une formation de contre-attaquants hors pair, ou doit-elle s’améliorer en attaques placées, quitte à forcer son jeu ?

L’équipe de France est-elle définitivement meilleure en contre-attaque ?
Plus performant sans ballon qu’avec, Giroud est-il inquiétant ou rassurant ?
On dit souvent que les attaquants sont les premiers défenseurs. La formule s’applique parfaitement à Olivier Giroud. Peut-être même un peu trop. Sans cesse en train de presser les joueurs adverses, se replier à hauteur du rond central pour aider à la récupération et couper les lignes de passes, l’attaquant apporte beaucoup défensivement. Mais avec le ballon, l’ancien Gunner n’a pas encore cadré la moindre frappe dans ce Mondial (en dehors des tirs contrés). Auteur de six tentatives mardi soir, Giroud n’est pas parvenu à mettre le ballon au fond. Son duel raté face à Courtois (56e), son retard sur la passe de Mbappé (31e) traduisent les quelques lacunes du numéro 9 français.

Plus performant sans ballon qu?avec, Giroud est-il inquiétant ou rassurant ?
Hugo Lloris est-il le meilleur gardien de la Coupe du monde ?
Gratifié d’un 9 sur 10 par FF.fr, Hugo Lloris a encore été déterminant mardi soir sur la pelouse de Saint-Pétersbourg. Encore plus sollicité que contre l’Uruguay, le portier a sorti les arrêts qu’il fallait, capable de se coucher sur une frappe de Fellaini pour repousser le ballon des poings (19e) ou de plonger pour sortir une occasion dangereuse d’Alderweireld (21e). Ce qui fait un troisième clean-sheet pour Hugo Lloris dans la compétition.

Commentaires

commentaires