More

    Fusillade à Marseille : Cazeneuve annonce un plan de lutte contre le trafic d’armes

    Marseille«Je proposerai d’ici à six semaines un plan global extrêmement offensif de lutte contre le trafic et la détention d’armes dans notre pays», a annoncé Bernard Cazeneuve, invité du «Grand rendez-vous Europe1-Le Monde-Itélé» en réponse à une question sur la fusillade de Marseille intervenue le matin même. «Il y a toujours trop de violence dans cette ville. Nous avons obtenu des résultats très significatifs en matière de lutte contre la délinquance dans cette ville où nous avons saisi énormément d’armes», a souligné le ministre de l’Intérieur

    «Mais, a-t-il ajouté, le désarmement de tous ces groupes criminels doit être intensifié. Il faut savoir que chaque année depuis 2013, nous saisissons près de 6.000 armes sur des groupes criminels et que, sur ces 6.000 armes, il y a à peu près 1.200 armes de guerre et je veux procéder au désarmement de tous ces criminels», a-t-il lancé.

    Une fusillade près du vieux port

    Ce matin, une fusillade a éclaté en plein cœur de Marseille, près du vieux port, faisant un mort et au moins deux blessés graves. Les occupants d’une grosse voiture ont ouvert le feu sur un groupe de personnes abritées sous l’auvent d’un bar, en face de l’opéra de Marseille, en plein centre ville, faisant un mort et cinq blessés. Parmi les blessés, le pronostic vital est engagé pour trois d’entre eux, a indiqué l’adjoint du procureur de Marseille André Ribes, sur place. Deux personnes ont été blessées plus légèrement.

    A lire également  Fonsis, Fongip et Bnde : un manque d’articulation d’ensemble

    Selon les premiers éléments de l’enquête, un groupe à bord d’une voiture aurait fait feu avec une ou plusieurs armes de gros calibre sur le bar, semble-t-il, pour se venger après une dispute avec un vigile, avait auparavant indiqué à l’AFP le procureur de Marseille Brice Robin. Vers 06H00, la voiture, une grosse cylindrée, «a déboulé dans la rue, s’est arrêtée. Les passagers ne sont pas descendus et ont tiré», a décrit une source policière.

    A lire également  Les réformes pour améliorer le financement des Pme et faciliter leur développement

    Quelques minutes plus tard, un taxi a également essuyé des tirs dans le secteur du quai d’Arenc, visiblement par les mêmes personnes: «On reconnaît le même véhicule», a indiqué une source policière. Il n’y a pas eu de blessé. «Les victimes qui étaient là sont ce qu’on appelle des dommages collatéraux, mais il y a aussi apparemment des victimes travaillant dans la sécurité, dont celle qui est décédée», a précisé M. Ribes, qui se refusait pour l’instant à parler de règlement de comptes.

    Lefigaro.fr

    Articles récents

    Vous serez peut etre intéressé par ces articles